Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

6Fév/120

Critique: The Loved Ones – Sean Byrne – 2009

Synopsis:
Lola, jeune fille extrêmement timide, propose à l'un de ses camarades de Lycée, Brent, de l'accompagner au bal de fin d'année. Ayant prévu d'y aller avec sa petite amie Holly, il décline l'invitation. Torturé par la mort accidentelle de son père, dont il se sent responsable, celui-ci multiplie les actes désespérés, se faisant constamment souffrir. Cependant il n'était absolument pas préparé à ce que vont lui faire subir Lola et son père durant la pire soirée de sa vie...

Mon avis:
Une baffe monumentale...  un aller-retour dans la tronche, voilà ce à quoi ma fait penser la vision de cette petite perle. Un film d'horreur intelligent de cette trempe là, il y avait bien longtemps que je n'en avais pas vu. Le réalisateur nous offre un trip tétanisant, un voyage dans la folie de cette adolescente qui cristallise ses fantasmes au travers d'une violence inouïe et qui se sert de la torture pour tenter de cueillir Brent au plus profond de son âme, de le mettre à ses pieds, qu'il s'abandonne totalement à elle. Là ou d'autres auraient pu verser dans le torture porn débilisant, Sean Byrne mène le mettrage d'une main de maître et nous assène des scènes d'une force incroyable. On oscille en permanence entre le gros gore qui tache, la comédie potache, l'horreur la plus absolue et des séquences entre le père incestueux et sa fille qui frisent la folie furieuse. On se croirait parfois en plein Massacre à la tronçonneuse, certains plans rappelant fortement la fameuse séquence du repas. Jusqu'au final, d'une force incroyable, qui vous laisse avec un arrière goût amer et surtout avec une réflexion sur les tréfonds d'un individu et de ce qui s'y trouve d'une rare justesse ( sans compter l'énorme gag final d'une cruauté sans nom, mais tellement drôle.. ).

The Loved Ones est donc un film à part, à voir absolument pour les amateurs d'horreur de qualité. Les acteurs y sont particulièrement excellents avec une mention spéciale pour Robyn McLeavy qui joue le rôle de Lola. Un tel décalage entre un visage d'ange et une folie aussi destructrice laisse pantois. Attention toutefois aux estomacs sensibles, certaines scènes de torture étant particulièrement expéditives ( même si la suggestion fait parfois bien plus mal que la vision, et ça le réalisateur l'a très bien compris... ). Un bijou qu'il ne faut surtout pas manquer. Grim movies Approved!!

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier