Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

15Mar/120

Critique: 100 Feet – Eric Red – 2010

Synopsis:
Accusé d'avoir tué son mari en état de légitime défense, Marnie Watson est libérée mais contrainte de rester chez elle dans le cadre de la conditionnelle. Elle ne peut s'éloigner de plus de 100 pieds de la maison, enchaînée par son bracelet électronique. Elle va très vite se rendre compte que le fantôme de son défunt mari, plutôt revanchard, est toujours bien présent dans les murs...

Mon avis:
Il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas vu Eric Red (scénariste de Hitcher avec l'ami Rutger Hauer) derrière une caméra. Depuis son excellent "Bad Moon" et son loup-garou de toute beauté, plus rien. Autant dire que j'ai enfourné la galette de ce "100 Feet" avec un grand intérêt et une impatience non dissimulée (comprenez y avait de la bave partout). Et autant dire que le silence du gus a porté ses fruits tant il accouche là d'un très bon film de fantôme.
La tension s'installe progressivement, le réalisateur prenant le temps de poser les choses, laissant Marnie découvrir progressivement les évènements étranges qui se produisent dans la maison. Petit à petit, sa paranoïa devient étouffante, inquiétante... Les manifestations se multiplient et gagnent en force jusqu'aux atteintes physiques et aux apparitions du fantôme décidément bien contrarié. Le point culminant étant l'attaque du jeune livreur dans la chambre, qui nous jette à la figure une violence d'une intensité incroyable. On assiste alors à un déchaînement de rage dont le jeune homme va faire les frais. Les amateurs de gore qui tâche seront aux anges tant les images sont douloureuses (la mâchoire brisée vaut son pesant d'or). Seul petit bémol, l'apparence du fantôme (joué par Michael Paré qu'on ne voit finalement jamais réellement), un peu kitch, mais alors vraiment pour pinailler.

Eric Red nous assène donc un film coup de poing, puissant, sans céder à la sur-enchère. L'idée du bracelet empêchant la jeune femme de s'enfuir et qui la condamne à bien pire que la captivité est bien trouvée, la tension est palpable et le trouillomètre s'affole assez souvent. Cerise sur le gâteau, quelques attaques du fantôme bien gores et qui font vraiment mal. Un bon film de genre en somme, avec une Famke Janssen toujours juste et sublime. Franchement Eric, lâche pas le manche, et pond nous encore des petites perles comme celle-là.. Mais pas dans 10 ans hein..

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier