Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

17Mar/120

Critique: Amityville 3D, le démon – Richard Fleisher – 1983

Synopsis:
George Baxter et son associée décident de tirer au clair la véritable histoire d'Amityville. Ils se rendent donc à la demeure qui est aujourd'hui habitée par un couple de faux médiums tirant profit de l'aura de la maison à grand renforts d'effets spéciaux. Se rendant vite compte de la supercherie, ils démasquent les imposteurs. Georges, finalement séduit par les lieux, décide d'acheter la maison afin de s'y installer. Il va très vite se rendre compte que les histoires que l'on raconte ne sont pas forcément toutes fausses...

Mon avis:
Difficile d'être objectif sur ce coup-là. Parce que j'aime Richard Fleisher, parce que j'aime Amityville, parce que j'aime cette ambiance eighties qui se dégage du métrage... Mais il faut bien avouer qu'il traîne de sacrés boulets à ses pieds (à ce niveau on peut parler d'enclumes même...). Tout d'abord, ce qui ressort en premier du machin, c'est le côté cheap de l'affaire. Je ne pense pas me tromper en affirmant que le budget devait être à peine plus haut qu'un nain unijambiste à genoux; et ça se voit.. Le tout n'est pas ennuyeux et se laisse suivre, mais vos yeux devront d'abord subir un conditionnement propre à les rendre apte à la tolérance... Le scénario est limite, les effets bien souvent à la ramasse (la nuée de mouches composée de "points noirs", le démon fluo dans le puits..) mais un je ne sais quoi fait que le film suscite chez moi un capital sympathie.
On a quand même le droit à quelques sursauts,à un rythme soutenu et Richard Fleisher fait le job correctement. Mais c'est un fait: passer derrière Damiano Damiani et son "possédé" terrifiant relevait carrément de la gageure tant celui-ci était réussi. Bon, comme je vous dit, je n'arrive pas être trop méchant avec cet Amityville 3D... A noter qu'on y voit Meg Ryan, certainement dans une de ses premières apparitions sur grand écran.

Difficile donc de trancher. Certes, c'est un nanar, mais sympathique.. Je vous ai dit déjà que j'aimais Amityville, Richard Flei.... Bref, ça doit surement avoir un lien tout ça. Je n'ai volontairement pas parlé de la version 3D, pour la simple et bonne raison que je ne l'ai pas vu dans ses conditions.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier