Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

21Mar/120

Critique: The Final – Joey Stewart – 2010

Synopsis:
Un petit groupe d'étudiants, brimés en permanence par leurs camarades échafaudent un plan terrifiant afin de prendre leur revanche. Ils espèrent ainsi se libérer du poids psychologique qui pèse sur eux depuis bien des années en organisant une soirée monstrueuse qui va vite se terminer en véritable cauchemar pour les participants...

Mon avis:
Nous voilà donc confrontés une nouvelle fois au sujet brûlant de la revanche, de l'expédition punitive, de la loi du Talion... Malheureusement pour nous, en plus d'être vu et revu, le sujet est ici traité de manière bien morne et sans panache. Certes, cette fois ce n'est pas à un individu que nous aurons à faire, mais à tout un groupe, et pourtant on a du mal à prendre son pied devant ce DTV cheap et sans génie. Les personnages sont tous plus clichés les uns que les autres: le maigrichon nerd, la fille timide et complexée,  le leader bien givré et complètement radicalisé... les acteurs font ce qu'ils peuvent, et ils ne peuvent vraisemblablement pas grand chose tant leur jeu semble plat et apporter autant de saveur qu'un blanc de poulet grillé passé à l'eau de javel. Au rayon des bonnes idées, on notera tout de même des costumes qui donnent un petit côté "équipe de Serial-killers" assez sympa et quelques tortures assez gratinées  (les doigts coupés à la pince, la pâte corrosive sur le visage...)  accompagnées par des effets sauce tomate un peu système D mais qui fonctionnent pas trop mal. Le réalisateur ne parvient par contre jamais à totalement capter l'attention du spectateur, n'arrivant pas à nous rendre complaisants ni envers les bourreaux ni envers leurs victimes autrefois tortionnaires... Il en ressort un torture-porn de plus, finalement assez vide, qui manque complètement sa cible et qui stagne en permanence au ras des pâquerettes. Vraiment dommage tant  le sujet aurait gagné à être plus travaillé. On a même le droit au vétéran du Vietnam qui tente de sauver les jeunes en se déplaçant dans les bois comme une gazelle sans pattes et qui arrive quand même à se faire piéger comme un bleu...Comme le dit le proverbe: si vous êtes perdus en pleine forêt, attendez deux ans immobile et de la mousse poussera sur votre cuisse gauche...c'est le nord... Et bien là c'est pareil. On attends, on attends, et finalement et bien il arrive exactement ce qu'on attendait.. pas grand chose mis à part le sentiment de libération provoqué par le générique de fin.

Si vous cherchez à perdre un peu de temps sans trop vous prendre la tête, The Final devrait vous plaire; autrement, passez votre chemin, vous risqueriez de vous ennuyer ferme. Un tout petit film vite vu vite oublié.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier