Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

4Avr/120

Critique: L’avion de l’apocalypse – Umberto Lenzi – 1980

Synopsis:
Un avion venant de nulle part rempli d'hommes contaminés par un dangereux virus atterri dans l'aéroport d'une grande ville. Les infectés, horriblement défigurés, se mettent à attaquer tout ce qui bouge, avides de sang et de chair fraîche. Une terrible épidémie va alors commencer...

Mon avis:
Alors là attention, nanar en approche. On pensait avoir atteint les sommets avec certains bis italiens mais celui-là figurera sans peine sur les plus hautes marches du podium. Umberto Lenzi (Cannibal Ferox dans le genre cradingue aussi) nous propose donc une invasion de semi-zombies dans le plus pur Mattei-style. Pourquoi des semi-zombies me direz vous? Ben déjà parce qu’ils courent comme des dératés (mais bon, dans l'armée des morts ou 28 semaines plus tard aussi...), utilisent des armes, élaborent des stratégies d'attaque performantes et surtout parce qu’on nous les présente comme des infectés à la base. Le réalisateur, en bon artisan de l'époque,  nous livre une réalisation à peu près propre mais complètement plombée par des incohérences monstres, des dialogues provoquant l'hilarité et des effets spéciaux foirés comme c'est pas permis.
Le maquillage des morts-vivants déjà est à se pisser dessus: à croire qu'ils ont embauché une vache et que marguerite fournissait des bouses à la demande dans lesquelles les protagonistes plongeaient la tête... Non mais sans rire, certains paraissent vraiment recouverts d'une couche de Nutella frelaté juste culte. Et si ça s’arrêtait là encore... Les différentes attaques enfoncent encore le clou avec des égorgements [... ] sans égorgement ou sans sang, des faux raccords, des prothèses apparentes... Bref, la totale. On peut aussi ajouter une des fins les plus ridicules du cinéma d'horreur et on obtient ce Bloubiboulga qui aurait même réussi à faire s’étouffer notre ami Casimir.

Un film à la jaquette sublime (elle m'a toujours fait rêver à l'époque dans les vidéo-clubs, même si je crois que Incubus en avait une semblable..) mais à voir franchement sous acides pour en apprécier toute la substantielle moelle... Un nanar comme il y en a peu, à voir pour se marrer et rien d'autre...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier