Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

22Avr/120

Critique: Livide – Julien Maury/Alexandre Bustillo – 2011

Synopsis:
Une jeune aide infirmière fait sa première tournée avec sa tutrice qui lui fait faire le tour des personnes âgées du coin dont elle doit s'occuper. L'une d'elle attire particulièrement son attention:Déborah Jessel. Elle est plongée dans le coma depuis de nombreuses années et vit seule dans une somptueuse demeure en retrait des autres habitations. Une légende locale raconte qu'un trésor inestimable est caché dans cette maison. La nuit d'Halloween, la jeune Lucie se met en tête avec son petit ami de pénétrer chez Déborah afin d'y trouver le précieux graal. Mais les horreurs qu'elle va découvrir vont définitivement changer le cours de son existence...

Mon avis:
Après "A l'intérieur", le duo d'anciens chroniqueurs de Mad revient avec une histoire tout aussi sombre que la précédente. Ils arrivent à revisiter le thème des vampires en nous proposant une version assez différente des standards habituels, tirant un peu vers le conte macabre. L'ambiance est sombre, gothique parfois, et le film est truffé de références qui ne manqueront pas de titiller les amateurs d'horreur que nous sommes (le pub, l'agneau égorgé, méchant clin d'oeil à John Landis entre autres...). On découvre en même temps que nos apprentis cambrioleurs, la véritable histoire de Déborah Jessel, une tragédie qui l'a menée vers une folie destructrice entremêlée de magie noire et de sorcellerie, mais qui se terminera par une véritable renaissance. La fin du film est à ce titre redoutablement efficace dans sa capacité à susciter des interprétations multiples tout en nous laissant une impression de légèreté,pure, empreinte de poésie.Le film distille également ses moments de tension et les attaques des vampires forcent le respect en déchaînant une violence d'une intensité extrême. Le gore y est d'ailleurs bien présent et certaines mise à mort sont particulièrement difficiles à regarder (un grand bravo à Olivier Afonso qui nous offre un véritable festival..): gorges sectionnées, tête qui tient par un fil, éventration partielle, on a le droit à un véritable florilège d'atrocités qui soulignent parfaitement la lourdeur ténébreuse qui reigne dans la maison. A noter également un thème musical de toute beauté, discret, mais qui caresse nos oreilles dans le sens du film en nous transportant par petites touches.

Livide m'a envouté. Certes, il ne plaira pas à tout le monde, mais j'ai été embarqué par cette histoire à la fois touchante, glauque et teintée d'une poésie macabre qui surprend parfois. On assiste à un conte fantastique qui parait en dehors du temps et qui semble nous dire que parfois, exister est plus fort que vivre. Un bien beau film, lumineux dans le moindre de ses recoins sombres. A savourer avec l'esprit ouvert, une gousse d'ail à la main.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier