Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

29Avr/120

Critique: Adam Chaplin – Emanuele de Santi – 2011

Synopsis:
Dans la ville d'Heaven Valley, Dennis Richards est le Boss. Tout est sous son contrôle et la trahison est accompagnée d'une mort atroce. La femme d'Adam lui devant de l'argent, il va la brûler vive pour la punir de ne pas avoir tenu ses engagements. Adam, fou de colère et impuissant face à un homme intouchable, invoque un démon qui va lui donner des pouvoirs surhumains afin de l'aider à se venger de Dennis. Le massacre peut commencer...

Mon avis:
Là, on est clairement dans le nawak pur et dur. Tout dans le film est fictif (et heureusement) et on assiste à un spectacle qu'on pourrait qualifier....d'étonnant. Même si le tout sent l'amateurisme par moment, on est sans cesse surpris par la maîtrise technique dont fait preuve le réalisateur et il faut bien l'avouer, il ose tout! Car des idées, il y en a à la pelle; et il fallait vraiment oser les matérialiser à l'écran. On se retrouve avec une espèce de manga live complètement barré, sorte de Ken le survivant (il faut voir les attaques d'Adam, véritables reproductions de celles du dessin-animé..) gore et ultra-violent. Et niveau gore on peut dire qu'on est servis; je ne crois pas avoir vu pire depuis quelques années... Eventrations, pluie de coup de poings qui ravagent littéralement l'adversaire, membres et visages arrachés, os brisés... le sang coule à profusion jusqu'à l'écoeurement. Juste hallucinant. Les effets spéciaux se tiennent parfaitement bien et font preuve d'un étonnant réalisme, surtout au vu des ambitions d'Emanuele de Santi et probablement du budget dont il devait disposer. Une gageure. Pour le reste, les acteurs sont assez mauvais et l'histoire purement anecdotique, mais la performance n'est pas là.

Pour ceux qui ne sont pas trop regardant sur l'emballage (on frise parfois la limite du Z tout de même), voir s'animer un manga en live est carrément étonnant et nous gratifie de quelques séquences de combat assez impressionnantes. Le combat final par exemple, ressemble à un épisode d'X-or ou de Bioman mais sous amphétamines, ou tout les protagonistes se font littéralement mettre en charpie. Les amateurs de boucherie se doivent vraiment de poser un oeil sur cet Adam Chaplin, tant ils vont prendre leur pied. Une surenchère d'atrocités hallucinante qui frise l'overdose. Le film gore de l'année, assurément. Complètement barré!

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier