Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

10Mai/120

Critique: Le monstre qui vient de l’espace – William Sachs – 1977

Synopsis:
Alex West est le dernier survivant d'une incroyable expédition spatiale. Exposé par accident à des émanations provenant des anneaux de saturne, il semble souffrir d'un bien étrange mal: il se décompose littéralement, se liquéfie. Le seul moyen pour lui de survivre étant de se nourrir de tissus sains. Alex finit par s'échapper et devient un véritable cannibale sanguinaire, attaquant tout ce qui bouge. Le docteur Wilson, chargé de son dossier se lance alors dans une terrible course contre la montre pour retrouver le monstre avant qu'il ne soit trop tard...

Mon avis:
En voilà un film de monstre à l'ancienne, véritable série B comme il pouvait en fleurir sur les étals des vidéos-club dans nos chères années 80. Le film s'est rapidement fait une jolie petite réputation au sein de ces derniers ce qui lui a octroyé un petit statut de film culte. Mais ne vous fiez pas trop à la jaquette racoleuse ("Interdit aux moins de 18 ans" y figure en gros caractères...); même si les effets spéciaux de Rick Baker sont encore aujourd'hui de toute beauté (Alex se liquéfiant littéralement, perdant peu à peu ses traits, ses membres...), le gore frontal figurera aux abonnés absents, la plupart des meurtres étant filmés hors-champ. Heureusement que le maquilleur a pu se faire plaisir sur le résultat des attaques et nous offrir quelques joyeusetés gentiment cradingues. Pour le reste, on a affaire à un sympatoche monster-movie et on suit sans déplaisir notre steak tartare ambulant dans ses pérégrinations champêtres. Alors oui, les acteurs sont lourds au possible et certains jouent comme des poignées de porte, les dialogues sont gentiments ringuards (on est quand même pas loin d'Hélène et les garçons par moment) mais pourtant... oui pourtant.. Le capital sympathie l'emporte sur le reste.

"The Incredible Melting Man" est un agréable film d'horreur, avec un monstre crado juste ce qu'il faut et un rythme qui heureusement ne faiblit pas. Attention cependant, si vous prenez l'option de déguster un délicieux bâtonnet glacé pendant la projection, n'attendez pas trop qu'il fonde... la ressemblance pourrait-être frappante.. Hey le bâtonnet, me regarde pas comme ça... Je peux rien pour toi moi..

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier