Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

19Mai/120

Critique: Creepshow 3 – Ana Clavell/James Dudelson – 2006

Synopsis:
Creepshow 3 est un film composé de 5 sketchs macabres dans la pure tradition des années 50. Au programme: une télécommande bien particulière, une radio de bon conseil, une prostituée sanguinaire, un professeur digne de Frankenstein et un médecin peu recommandable.

Mon avis:
Fallait vraiment être couillu pour espérer faire une suite à un monument tel que Creepshow. Et autant dire que les attributs sus-nommés se sont transformés en raisins de Corinthe... Même Couillu le Caribou, n'y pourra rien, tout ou presque respire le naze à plein nez et la seule chose qui me vient la tout de suite maintenant en repensant au film, c'est une furieuse envie de dégobiller... Les différentes histoires oscillent entre le très mauvais et le très très mauvais. On pourrait imaginer mettre un poil au dessus du lot celle du professeur et de la radio, mais c'est vraiment pour ne pas faire ma mauvaise tête jusqu'au bout.
Les scénaristes (qui doivent s'être exilés très loin depuis...) ont eu la bonne idée d’entremêler leurs histoires entre-elles. On retrouve donc des clins d'oeil ou des apparitions tout au long du film avec des récits qui essayent de se compléter entre eux. Mais franchement, le côté Z du film ressort tellement qu'il est juste impossible d'y croire une demi seconde et on est tiraillé en permanence entre le rire (même si le sketch du docteur est drôle parfois et c'est voulu) et le dépit. Que dire des différents trucages qui parsèment le tout: au niveau du gore, quelques moments sont à sauver et fonctionnent à peu près mais on est quand même en plein ridicule la plupart du temps et quand le numérique s'en mêle (par petites touches...heureusement..) c'est carrément la Bérézina. Mention spéciale aux séquences encadrant les sketchs censés reprendre les fabuleux inserts comics du premier qui sont carrément une honte et qui semblent avoir été  réalisés directement en flash sur le PC de papy. C'est moche, c'est mal fait, ça craint vraiment... Ces séquences font même plus peur par leur médiocrité que l'ensemble du métrage.. On notera aussi la même musique de supermarché (ou d'ascenseur, c'est selon) pendant toute la durée du film... autant dire que ça tape sur le système..

Creepshow 3 est un film qui n'aurait jamais du exister, une purge Z comme on aimerait en voir de moins en moins souvent. Mais ce qui fait le plus mal c'est qu'il puisse salir l'image du grand classique de Romero/King qui a bercé mes jeunes années de fantasticophile. Allez, au billot!

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier