Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

29Mai/120

Critique: From a whisper to a scream – Jeff Burr – 1987

Synopsis:
Une folle psychopathe appelée Katherine White est traquée et capturée par la police avant d'être condamnée par injection mortelle. Une journaliste désirant réaliser une enquête sur sa vie va rencontrer son oncle, tenancier d'une bibliothèque, qui va lui expliquer l'influence maléfique qui s'abat sur les habitants de la ville d'Oldfield. Il va alors lui raconter quatre histoires macabres qu'elle n'est pas prête d'oublier...

Mon avis:
Voilà surement un des meilleur film à sketchs depuis Creepshow, rien que ça. Jeff Burr nous a habitué à des séries B sympas, correctement emballées et bien gores en général (Massacre à la tronçonneuse 3); et encore une fois il ne déroge pas à la règle. Sauf qu'en plus, il y ajoute des histoires vraiment bien troussées, flippantes voire dérangeantes, animées par un maître dans le genre, j'ai nommé Vincent Price. Les sketchs sont donc plus terribles les uns que les autres, avec des chutes souvent glaçantes qui ne laisseront personne indiférent. Le premier nous propose de faire connaissance avec un nécrophile (rien que ça) qui déçu que sa belle ne cède pas à ses avances, décide de l'étrangler et de continuer avec son cadavre. Plus glauque tu meurs (sans jeu de mot), sans compter que la fin va vous scotcher à vos fauteuils (même si on tombe dans le grand guignol).
Le second nous conte la mésaventure d'un arnaqueur blessé à mort, recueilli par un homme vivant dans un marais et qui va s'occuper de lui et le soigner. Une fois sur pieds, il va surprendre son sauveur en train de jouer avec la magie et subir lui même un bien vilain tour (la chute m'a littéralement horrifié!)... Le troisième traite d'un amour impossible entre deux forains, une jeune fille et un monstre capable d'engloutir du verre et du métal. Ce segment fait d'ailleurs preuve de séquences gores hyper énervées et surtout d'un final qui va vous laisser sur place tant il est cruel et sanglant! Pour finir, le bibliothécaire va nous raconter l'histoire de cette fameuse ville et nous confronter à une bande d'enfants tueurs pendant la guerre de Sécession. Assurément une partie tendue et angoissante mais sans réelle chute (on s'y était habitué à force...).

En bref, From a whisper to a scream (Nuits sanglantes en France) est une véritable pépite qui ne mérite pas l'oubli dont elle a fait preuve jusque là. Le film est glauque, hyper gore et propose des histoires variées propres à vous coller des cauchemars. On se demande encore pourquoi ce petit bijou n'est toujours pas sorti par chez nous.. Une merveille à découvrir sans tarder pour les amoureux du genre... Il est minuit, l'heure des sorcières... nostalgie quand tu nous tiens...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier