Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

17Juin/120

Critique: Detour mortel – Rob Schmidt – 2003

Synopsis:
Pressé et  coincé dans les embouteillages, Chris décide de prendre un chemin de terre pour couper court à toute cette circulation. Il va alors entrer en collision avec la voiture de jeunes partis campés pour le week-end et dont les pneus avaient bizarrement éclaté. Décidé à trouver de l'aide, le groupe va trouver une cabane bien peu hospitalière et qui va s'avérer un piège terrible dont il va falloir qu'ils s'extirpent...

Mon avis:
Ce "Wrong Turn" de Rob Schmidt était précédé d'une sacré réputation. Je me souviens que juste avant sa sortie dans nos salles, beaucoup de sites ou blogs rapportaient des rumeurs disant que le film était extrême, qu'on avait jamais vu ça depuis "Massacre à la tronçonneuse", que des gens étaient sortis pendant la projection, ect... Coup du marketing ou non, c'est en tout cas tout fébrile que j'avais pris place dans mon siège moelleux le jour de la sortie. Le générique met tout de suite dans l'ambiance. Le réalisateur ayant fait le choix d'y intégrer des photos de vraies dégénérescences, de freaks et autres joyeusetés. Autant dire que les images mettent tout de suite mal à l'aise et que mon bavomètre ne cessait de grimper à la vitesse d'un piranha qui aurait repéré une côtelette. L'histoire est certes un peu convenue et déjà vue, mais il faut bien avouer que Schmidt parvient à instaurer un climat tendu qui fait bien plaisir. Alors non, le film n'est pas si extrême que ça (certains meurtres étant hors-champs, même si parait-il, une version Uncut proposerait entre autres le repas cannibale dans son intégralité...), toute sa force provient de l'impression de saleté, de monstruosité et de crasse qu'il dégage. Et là il s'en tire vraiment bien le bougre. La séquence dans la cabane est à ce titre un monument du genre, avec une mention spéciale pour le moment ou les cannibales dorment, donnant à nos protagonistes une très mince fenêtre de tir pour se sauver... Les 3 frères cannibales bénéficient des maquillages de Stan Winston mais ne sont finalement que très peu présents à l'écran, Schmidt préférant jouer la carte du vite vu égal imaginaire qui fonctionne à plein régime. Certains moments sont carrément jouissifs, comme la poursuite dans les arbres qui n'a pas du être une sinécure à tourner mais qui en met pleins les yeux. Les amoureux de viande fraîche seront également à la fête, le film alignant quelques meurtres bien crados comme un découpage de tête à la hache dans le sens de la largeur qui fait bien mal!

Detour mortel est donc à mon sens un des meilleurs survival de ces dernières années, tendu comme le string d'une strip-teaseuse et vraiment généreux dans le crasseux. Il fut suivi de 3 séquelles très inégales sorties directement en vidéo et qui exploitèrent le filon. A voir pour les fans de slasher ou de survival ou tout simplement pour ceux qui aiment découvrir des nouvelles recettes de blanquette..un peu éxotiques... Un des mes slasher récent préféré. A noter, Eliza Dushku est à tomber... (si tu m'entends Eliza...).

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier