Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

19Juin/120

Critique: Detour mortel 2 – Joe Lynch – 2007

Synopsis:
Six jeunes concurrents sont sélectionnés pour participer à un jeu de télé-réalité "The ultimate Survivalist". Envoyés pendant 6 jours dans une région perdue de l'ouest de la Virginie, ils vont devoir tout faire pour survivre grâce à des règles bien définies. Le jeu va cependant se corser terriblement lorsqu'ils vont pénétrer dans le territoire de chasse d'une famille de cannibales sacrément énervés..

Mon avis:
Le premier "Detour mortel" se terminait clairement sur l'image d'une suite déjà prévue. Une séquelle bienvenue tant celui-ci m'avait emballé. Cependant, Joe Lynch reprenant le flambeau ( "Chillerama" ), il décide apparemment de prendre une toute autre direction artistique, bien différente de celle de Rob Schmidt. Si ce dernier avait misé une grande partie de son film sur le glauque et le dérangeant, on verse cette fois-ci dans l'outrance la plus totale et à tous les niveaux: plus de sexe, plus de gore (beaucoup plus...), plus de folie... Bigger and louder.. Les monstres sont beaucoup plus exposés et la notion de "famille" est même utilisée, à la manière d'un "Massacre à la tronçonneuse". Le seul petit problème c'est que ce parti-pris du plus/plus apporte fatalement du moins/moins, notamment en matière de scénario et de développement des personnages. L'histoire sur fond d'émission de télé-réalité (concept bien à la mode) est franchement limite par moments et je dois avouer qu'on se contre-balance de ce qui peut arriver aux différents protagonistes tant ils sont insipides et à la limite de la caricature. Passons, car il faut bien l'avouer, ce que l'on est venu chercher avec ce nouvel opus c'est avant tout du charclage, de la viande fraiche et du sang qui gicle. Et au moins sur ce point, on ne peut vraiment pas être déçus. Car le film envoie du lourd à tous les étages: éventrations, démembrements, copulation entre monstres, cannibalisme frontal, accouchement crado et même une échappée de nos héros par une fosse sceptique particulièrement dégoûtante sont au programme et autant dire que les estomacs ne sont pas épargnés. A noter également une séquence d'introduction juste hallucinante ou une nana se fait littéralement coupée en deux dans le sens de la longueur... Les amateurs de gros gore bien gras vont s'éclater, et tout ça à l'ancienne s'il vous plait, sans trop de CGI et avec des trucages live plutôt bien foutus. Le film aligne également quelques moments de pur mauvais goût assez poussé et quelques gags bien destroy qui finalement font mouche dans ce joyeux bordel généralisé. Je terminerais tout de même par une séquence de fin juste glauquissime et qui promettait une nouvelle suite encore plus barrée; mais malheureusement il en sera tout autrement tant "Detour Mortel 3" s’avérera mauvais...

"Detour mortel 2" est donc une suite tournée vers la gaudriole et la démesure, mais qui finalement fonctionne assez bien grâce à une générosité dans le craspec de tous les instants. Tout fan de ce type de cinéma sera aux anges, les autres pourront au moins s'amuser si ils ne sont pas trop regardants. Les estomacs fragiles sont par contre prévenus, le film n'est pas pour eux... à bon entendeur..

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier