Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

23Juin/120

Critique: Piranha 3DD – John Gulager – 2012

Synopsis:
L'attaque du lac Victoria a laissé des traces. Quelques piranhas préhistoriques ont survécu et ont proliféré dans les canalisations de la ville et les égouts. Ils échouent directement dans le système de remplissage d'un tout nouveau parc aquatique. En pleine inauguration, les choses vont très mal tourner et nos amis à la dentition acérée vont très vite passer à table...

Mon avis:
Bon, pour le coup je vais prendre directement un accent redneck pour traiter cette critique; désolé d'avance à ceux que je vais choquer mais je ne peux franchement pas faire autrement. Crevindieu de nom de diou, que ce film est con.... Faire une suite au remake du "Piranhas" d'Aja, fallait déjà avoir des balloches d'éléphant dans le pantalon (même si j'ai honte de le dire, mais le con assumé du premier m'a bien fait marrer et je me suis bien éclaté devant), mais appuyer encore sur la pédale du nawak et de l'outrancier, là on ne peut que se demander à quelle profondeur on va descendre.. Et ici je pense qu'on a atteint le magma et transpercé toutes les croûtes terrestres existantes. Le scénario est inexistant (on prend les mêmes et on recommence), le vulgaire encore plus présent (ceux qui ont été choqués par le pénis flottant du premier vont juste halluciner.. là c'est carrément un pénis arraché par un piranha coquin en pleins ébats... ) et la seule chose qu'on va pouvoir contempler pendant 1h20, c'est des nichons, des culs et même des foufounes et le tout bien souvent en gros plan... Même le gore est foiré (fallait le faire), les effets spéciaux sont dignes d'une palette graphique Bontempi (ou Bon tant pis..) et à vouloir en faire trop dans la comédie et la gaudriole, le film finit par ne même plus être drôle car trop gras. Seuls moments à sauver, quelques séquences avec David Hasseloff qui finalement se moque gentiment de lui-même et nous gratifie de quelques répliques savoureuses et le retour de Ving Rhames, sans jambes, mais lourdement armé! Quand aux Piranhas, toujours désignés par Gary J. Tunnicliffe (Monsieur Pinhead tout de même), ils sont plutôt bien foutus (heureusement, le look morue leur aurait moins bien convenu et surtout aurait fait de l'ombre aux "actrices"...) mais sont clairement mis en scène n'importe comment (ils arrivent quand même à passer dans les tuyaux d'une baignoire...). Quand à la 3D, elle est tout bonnement anecdotique et les effets sont tellement "gros", qu'on les voit arriver comme un éléphant violet dans une patinoire (oui j'aime les éléphants... mais violets...).

Piranha 3DD est une suite dont on aurait pu se passer et qui perds tout le fun et la connerie sympatoche du remake d'Alexandre Aja. John Gulager, réalisateur d'un Feast plutôt réjouissant, n'en retrouve pas la recette et nous sert un Chili-con-carne qui va faire péter, et pas qu'un peu.. Légèrement gras et nauséabond..

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier