Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

30Juin/120

Critique: Deux yeux maléfiques – G.Romero/D.Argento – 1990

Synopsis:
Deux histoires terrifiantes adaptées de l'univers d'Edgar Allan Poe. L'étrange cas du docteur Valdemar: une femme et son amant tentent d’accélérer la disparition de son mari, mourant. Mais celui-ci ne va pas l'entendre de cette oreille... Le chat noir: un photographe de scènes de crime perd peu à peu la raison depuis l'arrivée dans sa vie d'un mystérieux chat noir.

Mon avis:
Dario Argento et George Romero reforment ici un tandem de choc afin d'adapter ces nouvelles de Poe. Les adaptations de ses oeuvres pullulent au cinéma mais avaient un peu disparu à l’avènement des 90's. Après un "Zombie" devenu culte depuis (Argento ayant remonté le film pour l'europe en y ajoutant le fameux thème des Goblins), les deux potes s’attellent donc à la tache et parviennent finalement à un résultat plutôt honorable. Le premier Sketch fait inévitablement penser à Creepshow et son ambiance E.C. Comics. On retrouve d'ailleurs Adrienne Barbeau qui va tout faire pour aider son mari malade à trépasser un peu plus vite, le tout à des fins pratiques bien sur, puisque son amant est déjà dans la place et lorgne gentiment sur le pognon.. L'au dela va en décider autrement et on peut dire que la situation va se transformer en véritable cauchemar. Romero nous offre là un segment gore, flippant (avec une ambiance glaçante de premier ordre...) et quelques morts-vivants du plus bel effet. Un très bon moment. Dario Argento décide lui de descendre un peu plus bas dans le glauque. Cette seconde histoire met en scène Harvey Keitel dans le rôle d'un photographe très particulier,alcoolique,dérangé qui va lentement perdre pied devant l'arrivée d'un chat noir. Le réalisateur de "Opéra" ou "Phenomena" nous offre quelques moments bien craspecs dans la droite lignée des films de Fulci et surtout un dénouement qui restera dans les mémoires tant il est dérangeant et frappe comme un coup de poing.

Deux yeux maléfiques est donc non seulement un bon film à sketchs pour les amateurs (et ils sont nombreux, moi le premier..) mais en plus peut être qualifié de "bonne" adaptation des écrits de Poe. Romero et Argento s'en donnent à coeur joie et Tom Savini nous livre quelques maquillages gores dont il a le secret, comme à la grande époque (il fait d'ailleurs même une petite apparition bien sympathique). Grimmovies vous invite donc à poser vos deux yeux maléfiques sur ce petit bout de péloche tout à fait respectable qui va faire du bien par ou il va passer.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier