Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

8Juil/120

Critique: Day of the dead (Le jour des morts) – Steve Miner – 2008

Synopsis:
Une étrange épidémie s'abat sur une petite ville des Etats-Unis. La garde nationale met la population en quarantaine en espérant découvrir de quel mal il pourrait s'agir.Mais les symptômes semblent s'aggraver d'heure en heure jusqu'à atteindre un point de non retour.. Les gens commencent à se dévorer entre eux...

Mon avis:
J'ai encore du mal à digérer que cette série B/Z aie une quelconque relation avec le chef-d'oeuvre de George Romero. Soit c'est de l'opportunisme puant, soit c'est véritablement de la connerie pure et dure. Si on peut légitiment se demander en quoi un remake de "Day of the dead" était nécessaire, ici on se le demande doublement tant tout ou presque à été modifié. A commencer par nos morts-vivants favoris qui ont été customisés et qui sont maintenant des infectés hyper énervés et cannibales de surcroît. Là encore, pourquoi pas (parce que pas me répondrons ceux du fond, et ils auront raison...) sauf que le tout tourne au ridicule quand les vérolés se mettent carrément à grimper aux murs... si, si, je vous jure.. Ils font des bonds de cabris et certains courent même au plafond, c'est pour dire. Vient ensuite le cas de la réalisation. Romero avait basé son film sur une exposition lente, montrant la décrépitude inexorable de la condition humaine dans un blockhaus de l'armée. Ici que nenni. Tout doit aller très vite, les plans sont hyper cuts et les effets clipesques complètement foirés finissent de vous arracher les yeux. On a connu Steve Miner en bien meilleure forme (Halloween H20 par exemple ou les premières suites de Vendredi 13, sans parler du mythique House) et ça fait franchement peine à voir. Comble de l'horreur, on dénote tout de même quelques clins d'oeil à l'original (ouch), notamment le fameux Boubo qui se trouve être ici un soldat amoureux de l’héroïne. Il se fait contaminer et devient un infecté, et lors d'une scène complètement has-been, il tente malgré tout de la défendre en essayant de tirer au pistolet sur un zombi prêt à la chicorer (cela ne vous rappelle rien? même de loin...?). On touche le fond. Reste le gore, et là même si le numérique est parfois trop présent, les amateurs seront a peu près servis. On dénombre un bon paquet de démembrements, décapitations (même si je suspecte certains plans d'être utilisés plusieurs fois...), membres arrachés qui sont assez sympas, mais là encore on est à des années lumière des débordements de Tom Savini dans l'original. Et dire que Ving Rhames et Mena Suvari sont venus trainer leurs dépouilles sur ce film... Nick Cannon encore je peux comprendre, mais eux... pfff...

Une bouse donc, complètement pas du tout nécessaire, qui ne se justifiait pas et qui en plus enfonce le clou en se permettant d'être mauvaise. Les fans de l'original, sauvez vous en courant (et très très loin...), les autres à moins d'être fans de téléfilms gores vous pouvez garder une distance plus raisonnable.. mais pas trop quand même hein, faudrait voir à pas choper la chtouille non plus...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier