Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

1Août/120

Critique: Creepshow – George Romero – 1982

Synopsis:
Un père colérique et alcoolique surprend son fils en train de lire une bande-dessinée pour adultes. Il lui confisque et la jette à la poubelle. Un courant d'air maléfique se met alors à tourner les pages et cinq histoires cauchemardesques s'en échappent...

Mon avis:
Le film culte par excellence. Ecrit par un Stephen King en pleine forme (d'après les nouvelles de son livre "The crate and weeds") et réalisé par le maestro George Romero, Creepshow est sans aucun doute le plus grand film "à sketchs" jamais réalisé. Les 5 histoires sont toutes plus succulentes les unes que les autres et nous offrent un grand moment de frisson (avec une constante pincée d'humoir.. pardon.. d'humour noir qui se charge de détendre l'atmosphère juste comme il faut). "La fête des pères" nous raconte l'histoire d'une réunion familiale en hommage à un père excessif et tyrannique désormais décédé. Le seul hic c'est que celui-ci a été assassiné et est bien décidé à profiter de cette sainte journée pour revenir réclamer son dû, son gâaaaateau. "Jordy Verril" nous propose de suivre les mésaventures d'un pauvre drille qui touche une météorite fraîchement tombée et qui va s'en mordre les doigts.. Ce segment est certainement l'un des plus comiques du film et met en scène Stephen King himself dans le rôle de Jordy. Une sorte de mélange entre un Tex Avery live et un film d'horreur des années 70. "Un truc pour se marrer" met Leslie Nielsen en position de bourreau qui va assassiner par noyade un couple d'amoureux. Mais ils vont revenir d'outre tombe pour se venger.Qui veut sauver le Leslie? "La caisse" est mon sketch préféré et met au prise un quidam terrorisé par sa femme avec une caisse mystérieuse au contenu...mordant.Enfin, "ça grouille de partout" nous montre la phobie d'un homme qui ne supporte pas les cafards; et pourtant il va falloir qu'il s'y fasse car toute une colonie va s'inviter chez lui. Creepshow est le parfait exemple du film à sketchs réussi de bout en bout, avec des histoires inspirées, poilantes (surtout la caisse et Jordy Verril) et jouissives. Le tout est empaqueté avec soin et lié par des épilogues excellents, mélange de dessin-animé et de film qui participent grandement à l'impression de se trouver devant un DC Comics en live. A noter également des effets-spéciaux signés Tom Savini qui aligne les créatures monstrueuses avec virtuosité et une musique absolument inoubliable de John Harrison.

Creepshow est donc l'un, si ce n'est le meilleur film "à sketchs" jamais réalisé. Un pur moment de bonheur pour les afficionados comme moi et les amateurs de BD type "Spectral" ou "Il est minuit, l'heure des sorcières". Un grand moment de cinéma qui restera culte encore un bon moment et qui se classe parmi mes 5 films préférés de tous les temps.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier