Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

13Août/120

Critique: Carl – Greg Daniel – 2012

Synopsis:
Carl, jeune personnage étrange et réservé, vit avec sa mère et sa fille dans un petit village Américain. Sa vie est entièrement régie par sa maman, complètement aveuglée par un prêcheur diffusant la bonne parole du Christ. Un couple de passage pour le week-end va malheureusement croiser la route du jeune homme qui va tomber amoureux de Lisa. Celle-ci disparaît mystérieusement de chez elle durant la nuit et va connaitre un véritable enfer...

Mon avis:
Ce Carl m'a littéralement endormi. Autant le dire tout de suite, rien de rien n'a réussi à capter mon attention tout au long de ce douloureux calvaire qu'a été la vision de ce film. On se trouve une nouvelle fois face à un ersatz de "Massacre à la tronçonneuse" mais en beaucoup moins bien (le réalisateur allant jusqu'à affubler son tueur masqué d'une tronçonneuse à la fin...). Je vous laisse savourer: un tueur en salopette, mou comme un pancake, avec un naperon sur la tronche en guise de masque... fallait oser quand même.Greg Daniel essaye tant bien que mal de nous montrer la vie de rednecks complètement siphonnés en quête de reproduction, tout ça à coups de caméra à l'épaule et de cadrages que même un aveugle aurait du mal à supporter. Le film sent l'amateurisme à plein nez et l'aspect DV de l'image n'est pas là pour aider. Les "scènes d'action" ou de meurtres frisent souvent le ridicule tant elles sont lentes et mal foutues. Mais mon dieu que c'est mou... Seuls points positifs à tout ça, le rôle de la mère de Carl et l'épilogue final bien glauque. La maman est en effet bien trash et nous gratifie de quelques séquences dérangeantes à la limite de la bienséance (la séquence de masturbation dans la baignoire met mal à l'aise...) et la fin pousse également loin dans le trash avec des images très très borderline. Mais ne cherchez rien d'autre d'intéressant, tout est là...

Carl est donc une énième déclinaison de la famille dégénérée qui torture de pauvres quidams mais sans le talent. C'est mal filmé, mal joué, mal foutu.. Même le fameux Carl est complètement à la ramasse et n'inspire guère que l'ennui tant il est lent et inintéressant. Une psychologie de pacotille pour un film cheap qui ne mérite guère plus qu'un rapide coup d'oeil entre deux binouzes et une poignée de cacahuètes.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier