Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

27Sep/120

Critique: La cabane dans les bois – Drew Goddard – 2011

Synopsis:
Un groupe de cinq amis décide de partir en weekend dans une cabane isolée au fond des bois. Bien décidés à faire la fête et à en profiter au maximum, ils vont bien vite y découvrir une terrible malédiction qui va prendre la forme d'un de leur pire cauchemar. Arriveront-ils à percer le mystère qui entoure cette bien étrange habitation?...

Mon avis:
Ecrit par Joss Weddon (décidément très à la mode en ce moment) et réalisé par Drew Goddard (Cloverfield c'était lui), cette cabane dans les bois avait de quoi titiller. Et bien ça ne rate pas, ça titille et au bon endroit en plus. Les deux trublions nous offrent un ride en dehors des sentiers battus de l'horreur moderne; et ça fait un putain de bien! Tout commence de manière très classique avec le couple de chauds lapins (généralement le sportif et la bimbo), celui en devenir (généralement les intellos) et le défoncé qui fait équipe avec lui même. Pas de doute, les grosses ficelles du slasher moyen sont là, bien en place. On y rajoute une pincée de redneck local menaçant  (le pompiste) et un décor champêtre isolé (qu'on peut aperçevoir d'ailleurs dans "Avengers"...)  et cette fois tout y est. On va pouvoir commencer. Et là fatalement on se dit, mais nom d'un pingouin en rut, j'ai déjà vu ça mille fois (voir mille et une fois... de nuit...). Et bien il ne faut jamais se coucher sur la peau de l'ours avant de l'avoir tuer (l'inverse est également vrai d'ailleurs), car très vite le film nous entraîne dans une spirale de folie qui va nous en mettre plein les mirettes. Tous les codes inhérents à nos films d'horreur préférés sont bien là: les zombies furibards (celui qui se sert d'un piège à loups comme lasso est juste dantesque), le parchemin qu'il ne faut surtout pas lire, les jeunes qui prennent des décisions dignes d'un bulo sous amphétamines... Sauf que petit à petit, ces codes sont démontés un par un avant d'envoyer carrément le tout dans le mur avec un final apocalyptique de toute beauté. L'humour est omniprésent, les effets spéciaux bien réalisés avec un bestiaire final juste hallucinant et le film se permet même quelques débordements gores bien réjouissants. Les médias en prennent au passage pour leur grade et pour une fois la vision de la jeunesse est plutôt flatteuse avec un parallèle intéressant sur les conneries qui nous sont balancées à longueur de journée sur les chaines télévisuelles.

La cabane dans les bois est un film réjouissant, une sorte de revanche d'un genre trop souvent considéré comme la dernière roue du carrosse. Un divertissement de tout premier ordre qui va vous trimballer d'un bout à l'autre de son histoire de la plus belle des manières. Je ne m'étendrais guère plus sur le sujet, de peur d'éventer quelques révélations croustillantes, mais en tout cas je vous le dit: foncez voir ce généreux ovni horrifique, vous ne le regreterrez pas!
 

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier