Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

31Oct/120

Critique: Chained – Jenifer Lynch – 2012

Synopsis:
Un jeune enfant de neuf ans et sa mère, rentrant du cinéma, se font enlever par un faux taxi conduit par un dangereux psychopathe. Après les avoir ramenés chez lui, le monstre tue la mère mais laisse la vie sauve à son fils. C'est le début du calvaire pour celui qui se fera désormais appeler "Rabbit" et qui va passer les 10 prochaines années à devenir l'esclave de ce tueur impitoyable...

Mon avis:
Ca faisait bien longtemps. Oui, ça faisait bien longtemps que je n'avais vu de film aussi dur visuellement et emotionnellement. Pas une minute ne se passe sans ressentir une puissante impression de malaise, d'être impuissant face à la banalité des évènements qui se passent sous nos yeux et qui pourtant font preuve d'une cruauté qui parait sans limite. Nous suivons le quotidien d'un monstre, un vrai, crée de toutes pièces par un père tyrannique outrepassant les limites d'une folie qui semble complètement irréelle. Nous assistons en simples spectateurs à tous ses méfaits et au lent dressage qu'il entreprend sur l'enfant dont il n'a pas ôté la vie. Car "Rabbit" est traité en véritable animal, obligé de se nourrir des restes de son tortionnaire, vivant sous une table la plupart du temps et cantonné à nettoyer le sang et les tripes des malheureuses victimes. Pourtant, une sorte de lien va se tisser entre eux; un lien morbide, glauque, qui met le jeune garçon en position de successeur à ce chasseur nocturne impitoyable. Jenifer Lynch shoote les différentes scènes de manière très froide, sèche et brutale. Nous sommes bien loin de son précédent film, "Hisss" qui fut un véritable naufrage; elle a retrouvé l’efficacité de son "Surveillance" et parvient même à le surclasser à bien des reprises. Vincent d'Onofrio est juste incroyablement terrifiant dans le rôle de ce tueur finalement si commun, presque anodin (il fait parfois penser à Joe Spinell dans "Maniac") qui explose littéralement lorsqu'il ramène une proie.Eamon Farren qui joue le rôle de "Rabbit" est également exceptionnel, allant jusqu'à faire preuve d'un mimétisme dérangeant gràce à son physique qui montre un jeune enfant emprisonné dans un corps d'adolescent. Ajoutons à ce festival des scènes d'une violence juste insoutenable (même si la réalisatrice laisse souvent l'esprit du spectateur faire le boulot), démontrant une cruauté sans bornes et une torture psychologique de tous les instants qui force à réfléchir. Le gore n'est pas absent et quelques meurtres sont particulièrement appuyés, les estomacs fragiles sont donc prévenus. Le point culminant du métrage étant son final, propre à laisser sur le cul n'importe quel quidam un tant soit peu fan du genre horrifique. Franchement, si l'un d'entre vous a pu voir arriver le truc, il a immédiatement le droit à mon respect éternel. Personnellement cette dernière séquence m'a littéralement suffoquée et est sans aucun doute le plus violent coup de poing asséné au pauvre spectateur qui n'en demandait pas tant, après le passage à tabac que représente ce visionnage.

Jenifer Lynch réussit donc le pari de nous livrer un film avec un sujet franchement glauque, un voyage à la limite de la folie humaine. Aidée par des acteurs au sommet de leur art, ce "Chained" est instantanément devenu culte à mes yeux. Une plongée dans le quotidien d'un monstre, un vrai, qui nous malmène en permanence en jouant avec nos émotions. Un bijou à ne pas mettre devant tous les yeux.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier