Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

2Déc/120

Critique: L’ombre du mal – James Mc Teigue – 2012

Synopsis:
Edgar Allan Poe, écrivain rencontrant un succès d'estime grâce à des récits policiers sombres et déviants, n'aurait jamais imaginé qu'un de ses "fans" reprendrait les meurtres les plus horribles décrits dans ses livres pour les matérialiser de manière bien réelle.. Les soupçons se posent bien vite sur lui et s'il ne veut pas terminer au fond d'un cachot ou pire, dans un asile, il va devoir enquêter et comprendre qui pourrait à ce point vouloir ressembler aux monstres qu'il a inventés..

Mon avis:
Après un très bon "V pour vendetta" certes dans un tout autre registre (et un Ninja Assassin très con mais carrément jouissif!), James Mc Teigue nous revient avec cette histoire mettant en scène le célèbre Edgar Allan Poe aux prises avec un tueur particulièrement givré qui reprend les meurtres de ses ouvrages les plus célèbres, à la virgule près. Il nous propose d'imaginer ce qu'aurait pu être la fin de vie de cet alcoolique désormais passé à la postérité avec par exemple ces "Histoires extraordinaires". Mais clarifions tout de suite quelque chose: l'idée d'utiliser l'écrivain et ses récits n'est finalement que peu ou très mal exploitée. En effet, elle ne sert ici que de prétexte à aligner quelques mises à mort bien tordues dont certaines font tout de même leur petit effet. Dommage, tant il aurait été intéressant de s'appuyer un peu plus sur les névroses de notre héros et sa personnalité toute particulière.Au lieu de cela, James Mc Teigue exécute le boulot, proprement, mais sans génie ni folie finalement. L'intrigue est plate, les acteurs inégaux (John Cusack tient bien sa place mais Luke Evans vu dans "les immortels" ou" le choc des titans" parait bien lisse..) et le tout nous plonge peu à peu dans une torpeur, une somnolence qui n'aurait pas lieu d'être. Reste des meurtres particulièrement graphiques (le fameux avec le pendule est terriblement crado) malheureusement parfois gâchés par quelques gerbes de bon gros sang numérique et une mise en image flirtant souvent avec le très joli et surtout qui se tient tout du long. Il ne manquait pas grand chose pour tirer le film vers le haut. Surement un peu de fougue et de folie, histoire de lui donner sa propre personnalité.

James Mc Teigue rate le coche avec ce "The Raven" qui aurait vraiment mérité un meilleur traitement. Ne voyons tout de même pas tout en noir, le film se regarde et réserve quelques bons moments mais à la fâcheuse tendance de déclencher des crises d’Alzheimer aux spectateurs.. Comprenez vite vu, trèèèès vite oublié. Une oeuvre mineure donc qui avait les moyens de se hisser en haut du panier mais à trop vouloir bien faire, le réalisateur a manqué le rendez-vous. Triste.

 

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier