Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

13Jan/130

Critique: NightWolf – Jonathan Glendening – 2010

13hrsSynopsis:
Après une longue absence, Sarah retourne dans sa famille afin de leur rendre une petite visite. Une intense tempête va la forcer, elle et ses amis, à rester toute une nuit dans l'immense domaine familial, perdu en pleine campagne. Improvisant une petite fête, ils vont vite se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls et qu'une bête féroce rôde dans la nuit à la recherche de chair fraiche...

Mon avis:
Un petit film de loup-garou avec une bande de teenagers défoncés et une maison perdue en pleine cambrousse... y avait longtemps tiens. Ben autant le dire tout de suite, ce DTV petit budget surfant sur le succès de la vague loup-garou/vampiresque actuelle s'en sort plutôt pas mal. Pas une tuerie de la mort, mais un bon petit film qui se suit bien et se tient de bout en bout. Mis à part la jaquette racoleuse avec un garou-garou qui ne figure pas dans le film (les monstres sont tous des femmes, imberbes..), c'est plutôt honnête et la lente mise en place de l'intrigue arrive à ne pas nous perdre et nous gratifie même de quelques moments bien tendus qui font monter la pression. Les acteurs jouant la petite bande de fêtards ne sont pour une fois pas trop énervants et jouent juste. Le réalisateur choisit d'utiliser une image aux teintes ternes, blafardes qui instaure un climat de froideur propice aux frissons. Quand à la créature, elle n'arrivera qu'à la toute fin du film et créera surement une déception chez bon nombre de fans de nos amis lycanthropes. Non pas qu'elle soit ratée, mais son design très particulier ne conviendra pas à tout le monde. Oubliez les monstrueux loups géants de "Hurlements" ou du "Loup-Garou de Londres" pour ne citer que les meilleurs. Ici, le monstre est plus humanisé, plus passe partout (le faible budget y est certainement aussi pour quelque chose). Mais bon, c'est comme l'histoire du pingouin qui respirait par les fesses.. Il s'assoit et il meurt. Pour ma part, je l'ai tout de même trouvé sympa car sortant des sentiers battus et mettant finalement à profit le manque de moyens pour proposer quelque chose de différent. Fallait oser. Quelques effets sanguinolents parsèment également le métrage avec notamment un joli tir en pleine tête et quelques cadavres bien arrangés pour l'occasion. Après un passage survival qui se tient bien on a même droit à une fin terriblement sombre qui clôture le film avec un petit revirement sympathique, même si on peut facilement l'avoir entre-aperçu avant...

Nightwolf (aka 13Hrs) est donc un petit DTV sans prétentions qui fonctionne plutôt pas mal et qui remplit en tout cas son office, nous divertir pendant une petite heure vingt. Si on arrive à adhérer au design vraiment particulier du monstre il nous offrira même quelques jolis moments de frissons. Mais attention, cela reste tout de même très convenu et ne fera l'affaire qu'une soirée. A bon entendeur.
3s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier