Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

10Fév/130

Critique: The Incident – Alexandre Courtès – 2011

incidentSynopsis:
Trois musiciens membres d'un groupe de Rock sont persuadés qu'ils vont faire fortune grâce à leur musique. En attendant la gloire, ils travaillent comme cuisiniers dans un asile psychiatrique carcéral, au milieu de patients particulièrement dangereux. Un soir, une panne générale de courant désactive le système de sécurité de l'établissement et les malades se trouvent libérés, livrés à eux mêmes. Nos apprentis cuisiniers vont alors devoir faire face à une horde de fous assoiffés de sang si ils veulent sortir vivant de l'enceinte de leur prison...

Mon avis:
Tendu. C'est le le seul mot qui me vient là tout de suite maintenant.. Bon ok  non, j'en ai quelques autres qui du coup, voyant que la porte était ouverte et qu'il y avait de la lumière se sont engouffrés. Mais en tout cas tendu est vraiment l'adjectif qui caractérise le mieux ce film sévèrement burné et sans concessions. La tension est telle, que chaque détour de couloir, chaque porte ouverte provoquent une peur palpable appuyée par une galerie de dingues juste hallucinante. Le casting du film a du être coton car quand on voit certains pensionnaires, ils font clairement froid dans le dos (Harry Green en tête, joué par un Richard Brake franchement impressionnant). Un trombinoscope tout droit sorti des enfers qui ferait presque ressembler ces dingues à des morts-vivants affamés à l'affût du moindre bout de barbaque sur pattes. Et tous semblent bien décidés à bouffer du cuisinier. Alexandre Courtès s'approche parfois d'une technique à la John Carpenter, avec une image froide, un scope lent mais fluide,lisse et une musique électro remplie de mélancolie que n'aurait pas renié le grand maître. Il prend son temps dans la première partie et pose les bases qui vont ensuite être mises à rude épreuve. Un vrai choc sismique.Et question effets chocs, vous allez également être servis puisque le réalisateur se permet autant en hors-champ que plein cadre, des joyeusetés qui vont faire mal par où elles vont passer. Les fous sont vraiment fous, et ils le prouvent. Type brûlé vif sur une cuisinière, nez arraché à pleine dent (cette scène m'a carrément révulsé..), décapitation et même certaines séquences oniriques en parfait décalage avec la réalité et qui sauront vous faire monter l’adrénaline. Pour un film de genre, Français qui plus est, et certainement ayant bénéficié d'un tout petit budget, l'ami Courtès s'en tire vraiment avec les honneurs, c'est le moins qu'on puisse dire. Prenant de bout en bout, on suit notre petit groupe de survivors la peur au ventre et les ongles plantés dans le canapé tout en se demandant si ils vont arriver à s'en sortir. Surtout qu'en matière de mauvais choix, ils font vraiment le maximum, pour le plus grand plaisir de notre petit coeur, rudement sollicité. C'est le capital flippe qui va en prendre un sacré coup..

The incident est donc un film de genre comme on en voit peu de nos jours, réalisé de main de maître par Alexandre Courtès qui arrive à insuffler la peur et le malaise dès les premiers instants de la mutinerie. Il choisit de filmer l'action d'une manière posée, plutôt que de céder à la mode de l’épileptique et du clipesque.. et c'est tant mieux. Un petit classique en devenir qui risque de laisser des traces. Mais attention, âmes sensibles et estomacs fragiles s'abstenir.
5s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier