Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

16Fév/130

Critique: Le Réserviste – Mathieu Berthon – 2012

reservisteSynopsis:
Le soldat Joseph Danton rentre au bercail après 5 années de bons et loyaux services. Il retourne dans son village natal, chez son oncle Gérard qui lui ré-apprend peu à peu les joies de la vie dans la nature. Sarah, une jeune paysanne, lui redonne également goût à l'amour.Mais Angelo Combaropolous, promoteur immobilier véreux, décide de venir troubler ce bonheur bien éphémère et va assassiner Gérard. Dès lors, Joseph et Sarah vont se dresser contre lui et lui faire subir une vengeance des plus sanglantes..

Mon avis:
Tourné en plein coeur de l'Isère pour un budget de misère (arf), le Réserviste est clairement un film hommage aux actionners des années 80 principalement produits par la Cannon et qui fleurissaient sur les étalages des vidéos-clubs. Clairement à voir au second degré, le film n'en est pas moins très réussi au vu de ce qu'il a coûté et du fait que la majorité des acteurs sont bénévoles et non professionnels. Les vannes vaseuses et bien grasses fusent, le bon goût est partout sauf dans l'assiette, c'est gore, violent et ça balance des références à tour de bras. On pense souvent au "Commando" de Mark Lester, même à "Rambo" parfois (Joseph qui rentre chez lui au début du film ou certains plans dans la forêt..), le tout saupoudré de Punchlines assez joussives ("Merci du coup de main...", "J'espère que tu as une bonne mutuelle..") et d'un nawak ambiant qui fait plaisir à voir. Tout y passe, les mercenaires sanguinaires, le fermier qui se tape ses bêtes, même un ninja improbable fait une apparition tout en souplesse.. Il ne manquait plus que le prof de l'école de Kamikaze dont le dialogue était déjà écrit "Regardez bien parce que je ne vous le montrerai qu'une seule fois...". Certains plans sentent même l'inspiration vidéo-ludique à plein nez et ça c'est bien. David Doukhan y est impressionnant dans le rôle de Joseph, Hélène Darras semble s'être beaucoup investie (comme en témoigne le passionnant Making Of présent sur la galette, entre autres excellents bonus d'ailleurs..), Manu Lanzi nous envoie quelques scènes de bastons dont il a le secret et qui poutrent un maximum et cerise sur le gâteau: une scène de combat vraiment marrante et bien envoyée entre David et son homologue de Mad Movies,Rurik Sallé, qui après "Le fils de Chucky" (oui oui), "Dead Shadows" ou encore le récent "ABC of death" confirme tout le bien dont on pensait de lui. Bref, si on résume, on a de l'action, du gore (parce que ça tranche sec, ça coupe des bras, on a même droit à une explosion de tête franchement impressionnante...) bien exécuté qui plus est (de beaux effets à l'ancienne), de l'humour second degré ras la gueule et une avalanche de références aux Chuck Norris et consorts de la grande époque. Plutôt pas mal. Au rayon des moins, on peut noter parfois que le jeu de certains protagonistes est un peu raide, voir aléatoire, et certains plans comme l'explosion du Quad à la fin font vraiment cheap (même si c'est voulu et assumé par le réalisateur) et dénotent par rapport au reste qui se tient malgré toutes les limites budgétaires qu'on imagine drastiques. A côté de ça, si on aime un tant soit peu le second degré et qu'on a été berçé trop près du mur à coups de films de la Cannon, "Le réserviste" fait vraiment du bien par ou il passe (le tout c'est d'avoir une bonne mutuelle comme il dit...), surtout que Mathieu Berthon a vraiment poussé le souci du détail très loin, jusqu'à cette affiche Melkiesque du plus bel effet et qui orne la jaquette du film.

Mathieu Berthon réussit donc le pari de nous offrir un film complètement barge qui va réveiller en vous pas mal de souvenirs émus (sauf pour la chèvre, hein Mathieu..) pour peu que vous soyez friands de second degré,de trash et de bourrinage intensif. A noter que le DVD édité par Oh my Gore est très complet et gavé de bonus des plus intéressants; et le tout pour un prix dérisoire. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire...
3s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier