Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

3Mar/130

Critique: La maison au bout de la rue – Mark Tonderai – 2012

maison au bout de la rueSynopsis:
Une mère et sa fille, vont venir habiter une villa, juste a coté de la fameuse maison du « double meurtre », ou la jeune « Carrie-Anne » a massacré ses parents avant de disparaître dans la nature. Seul rescapé, leur fils Ryan habite maintenant là, pour faire quelques travaux avant de la revendre.

L'avis de Mike:
Je me demande si la catégorie « horreur/épouvante » ne commence pas a être un « fourre-tout »  pour tout justement, et n'importe quoi... Pour preuve ce film que je qualifierai de « thriller » et rien de plus. On commence avec une « mise en bouche » qui mets de suite dans l'ambiance : La fillette « Carrie-Anne » (dont la coiffure est un copier/coller de l'excellentissime « The Grudge ») va tout simplement zigouiller, dans la maison familiale, sa mère et son père dans une sorte d'état somnambule.. Comme ça c'est réglé ! Quatre ans plus tard, Elissa et sa mère (Elisabeth Shue, « retour vers le futur 2 et 3 » quand même!) vont venir s'installer dans une « petite » villa (genre 1000 m²).  Ellisa est très vite courtisée par Tyler, un gros relou du coin.  Mais elle va vite être intriguée et attirée par Ryan, le beau gosse et héritier de la maison voisine qui est lourde de « souvenirs ». Il va la raccompagner en voiture (bah oui , comme par hasard il se met a pleuvoir tout d'un coup...c'est ça la magie des effets spéciaux,  le seul du film d'ailleurs!), et vont se découvrir un point commun, la musique... c'est beau la musique ! Jusqu'à ce qu'ils se préparent un petit plateau repas a déguster, comme on fait tous, avachis devant la télé 🙂 sauf que là, il le descend... a la cave ! Bah oui, faut bien nourrir « Carrie-Anne » qui n'a disparue que pour les autres ! De la, on apprend qu'elle aurait eu un accident de balançoire (Note de David: Mouarf!) et que tout ne se serait pas recollé dans le bon sens. D'ailleurs elle a un peu les nerfs d'être enfermée dans la cave! on s'aperçoit vite que ça lui pèse, et c'est rien de le dire; elle va donc sortir prendre un peu l'air, et ça, c'est bon pour personne. Entre temps la mère s'inquiète un peu de cette relation entre Ryan et sa fille et en parle au sheriff, qui a vraisemblablement envie de tirer deux ou trois cartouches, ou, si c'était possible, la mère au passage. Malheureusement, quand il passe a l'action, son C.D.D. arrive a terme !  (Enfin son « grand » rôle dans le film). Et si cette histoire faisait partie d'un tout beaucoup plus machiavélique ? il se trouve que « Carrie-Anne » n'est peux être pas celle que l'on pense, Ryan non plus...

Voilà, je laisse à votre appréciation la suite, chacun se fera d'ailleurs une idée de la fin. Un film qui s'évertue a essayer de générer de la terreur, mais sans y parvenir. Inactif au possible, musique inexistante (enfin, on pourrait même parler de bout de samples...). Pour faire court 0% d'effets spéciaux, voilà, c'est clair ! L'avis de Mike : Je me suis fais iech tout le long du film !
1s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier