Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

7Mar/131

Critique: 616,Paranormal Incident – David Chirchirillo – 2013

paranormalSynopsis:
Une mystérieuse lettre contenant un DVD est déposée devant la porte d'une femme s'occupant de sa fille. Celui-ci contient l'appel désespéré d'un ami qui lui demande d'en diffuser le contenu. Le film montre une investigation du FBI à la prison désaffectée de Woodburrow qui va vite tourné au cauchemar...

L'avis de Mike:
Disponible uniquement en version originale pour l'instant, (d'ailleurs y'aura peut-être quelques erreurs d'interprétation,mon anglais etant loin d'être parfait) tout commence plutôt bien avec la réalisation d'une petite séquence de film porno a la prison de Woodburrow; séquence qui va malheureusement tourner court suite à un premier "phénomène". Une team du FBI arrive alors sur place pour mener l'enquête. Mais la version FBI "Ghost Hunters", la bien low-cost avec les lunettes de protection qui vont bien, caméra intégrée (on se dit que pour les projections de sang ça va être utile). Ben, faut pas trop y compter. De là démarre l'inspection des lieux, saupoudrée de petit bruits et rires étranges avec des images granuleuses a l'extrême de la visibilité.. Voilà un couloir, voilà la cuisine, voilà une survivante! Impec', premier réflexe  la foutre en cage et l'interroger! Ça tombe bien on est dans une prison... Mais avec une ligne de sel au sol quand même (on vire d'un coup au satanisme). Y a même un gars qui reste tranquillement dans son van à mater les "opérations" sur le terrain. Placement de produit oblige, il déguste une célèbre boisson énergisante ( avec du taureau dedans 🙂 ), on se dit que ça va booster le tout, et là... la panique s'installe! enfin pour les acteurs car pour le spectateur c'est autre chose qui s'installe! Tout va partir en vrille suite au décès du premier agent, dans une sorte de délire psychotique et de mort-vivant mixé au satanisme avec une  image surexposée a fond la caisse (ou c'est le taureau qu'était pas frais). Et ça va continuer avec des "apparitions" qui ne feront peur que si le volume est à fond, des lentilles "yeux blanc" (l'accessoire qui a du coûter le plus cher vu que toutes les "créatures" en ont)...  L'effet de l'entité qui se déhanche derrière un faux mur en bâche plastique est l'un des plus navrant qu'il m'ait été donné de voir! Bref, quand les agents sont réduits au strict minimum (donc deux) on appelle en renfort une autre équipe FBI de "nettoyeurs" pour tout faire péter, ce qui  n'est pas un mal car je commençais a ne pas en voir la fin de ce truc! Comme d'hab', je ne vous en dirai pas plus mais, la ligne de sel n'a pas le pouvoir que l'on attend d'elle, et tout découle de la sortie imminente de la "survivante"...

C'est très clairement filmé à la façon d'un cameraman bourré lors d'un mariage, l'image granuleuse n'arrangeant rien. Les effets spéciaux sont quasi-inexistant. Le mélange un peu zombie, un peu diabolique avec l'évocation du fameux "616" (et non 666) et l'interrogatoire de la "survivante" qui ne mène nulle  part ne sauveront pas les meubles...  même la coque d'un téléphone portable à la pomme (autre accessoire) est toute défoncée.... un film malheureusement dans le même état quoi!
0s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier