Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

17Mar/130

Critique: Sinister – Scott Derrickson – 2012

sinisterSynopsis:
Un auteur de romans policier à succès s'inspire de faits-réels pour ces histoires. Pour son nouveau livre, il s'installe avec sa famille dans une maison ou les habitants ont tous été retrouvés pendus. En faisant du rangement, il tombe au grenier sur une boite contenant des vidéos Super-8. Sur celles-ci, les meurtres de plusieurs familles. En effectuant des recherches, il va peu à peu libérer une entité malfaisante qui va s'en prendre à ses proches..

L'avis de David:
"Sinister" se traîne la réputation de film terrifiant depuis sa sortie. Alors qu'en est-il réellement? Mouais mouais mouais.. C'est un peu mou du genou tout ça. Pour tout vous dire, je m'étais mis dans les conditions optimales pour ce genre de bonbon: à savoir, le noir complet, tard le soir, sans un bruit alentour. L'histoire commence doucement avec les fameux Super-8 (qui font carrément faux de chez faux, mention spéciale aux incrustations toutes pourries du démon..) et cet écrivain joué par un Ethan Hawke en roue libre qui en fait des tonnes. S'ensuit des petites découvertes macabres, des petits sursauts téléphonés à mort et un petit Boogeyman qui ne ressemble à rien (sans déconner on dirait un peu le queutard de "The Necro-files").. Tout ça est fort convenu. Seule la bande sonore s'en tire avec les honneurs et parvient à susciter l'inquiétude. Entre deux assoupissements (ben oui, j'ai eu du mal à tenir..), un bruit terrible me réveilla en sursaut. Bon c'était ce con d'écrivain qui foutait par terre tout un tas de boites... Mais... et si c'était chez moi en fait. Un vieux doute m'habite (pas de jeux de mots s'il vous plait) et un frisson me parcours l'échine. Non, ce n'est surement rien. Je tente alors de me rendormir tranquillement (ah non zut faut pas, c'est vrai que je regarde un film pour Grim..) quand soudain, là au dessus de moi, non pas le plafond (quoi que) mais une forme.. humaine. Une ombre avec des yeux blancs et brillants qui m'observe par delà le canapé. J'ai bien entendu fait un bond terrible suivi d'une roulade, ma course s'étant terminée en plein dans la table basse du salon.. Et là, plus rien, l'ombre malfaisante s'était envolée. Un film Super-8 passe à la télé; c'était "Sinister"... Bagul (et pas Bagels) serait-il venu me rendre une petite visite? Je pencherais plutôt pour mon imagination qui à force de se faire chier devant le film s'est mise à vagabonder un peu.. Mais en tout cas ce que je vous raconte est inspiré de faits-réels hein! Sinon pour le film, il reste une intrigue fade, quelques scènes de sursaut vraiment peu inspirées (le son aide beaucoup) et un dénouement qui même s'il n'est pas tout rose pour une fois est par contre franchement simpliste et sans surprise. On peut pas dire, c'est pas trop mal filmé, pas trop mal joué et le tout peut faire illusion quelques minutes mais on est sans cesse tiraillé entre la volonté de bien faire du réalisateur et un manque d'ambition et de couilles dans ce qui aurait du être beaucoup plus glauque pour espérer faire vraiment peur.

"Sinister" est donc bien loin d'un "Insidious" par exemple et ne parvient jamais réellement à foutre les jetons. A moins d'être très indulgent ou facilement impressionnable, il ne réveillera pas grand chose chez les amateurs de frissons pelliculés (attention aux tables basses quand même!). Par contre, le petit documentaire sur une maison hantée (réelle)  présent sur le Blu-ray du film (qui envoie une très jolie image d'ailleurs avec un beau piqué) m'a lui vraiment fait frissonné tellement c'était bien foutu. Bref... je vais vous laisser car je viens d'entendre une porte claquer... Y a quelqu'un??..
2s5

Mike en parle: J'attendais beaucoup  de ce "Sinister" et comme toute prise de médicaments, il y à des effets secondaires voir gênants..Bah la, y'a que çà! Un écrivain qui achète une maison avec un "vécu", il monte au grenier et la.... ta-daaa... une mystérieuse boite se trouve plantée là, avec un projecteur super 8 et une collection de court-métrages plutôt louches: L'un montre la pendaison de toute une famille, l'autre, une famille brûlée vive dans une voiture (remarque ils font l'économie d'une crémation  c'est déjà ça de pris) etc .. Les recherches de l’écrivain vont lui faire découvrir l’existence d'une sorte de créature légendaire maléfique nommée "Bagul" qui se nourrit de l’âme d'un enfant a chaque massacre (et le reste on sait déjà ce qu'il en fait). Bon maintenant je vais devenir méchant car premièrement les "craquements" ça suffit pas pour faire peur a qui que ce soit, deuxièmement la tronche de cake à "Bagul" (Note de David: tu vois Mike, on aurait pu l'appeler Baggels..) un mix de "Scream" avec la marionnette de "Saw" le tout saupoudré d'un coup de "PAINT" (ouais le machin fourni avec Windows !!) non merci; et troisièmement Ethan Hawke, mon pauvre gars, continu dans tes petites comédies romantico-lover, lâche l'affaire de suite de la catégorie "Horreur" t'es complètement à coté de la plaque.. de même que pour le style glaçons et whisky,auteur écorché vif, tu repasseras. Je me suis juste marré avec le coup du court-métrage "de technique de passage de tondeuse"..Et sous la pluie en plus, bah t'a raison! pour faire un petit jeu de mot à pas cher, je dirais que Sinister est une vraie déclaration de film sinistré!
L'avis de Mike: En parlant médicaments, pour les insomniaques, le soir ou vous oserez regarder cette daube, pas besoin de somnifères, le film fait le boulot a leur place...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier