Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

25Mar/130

Dossier Ça c’est passé EP1: La Villa Villisca (SINISTER-2012)

Voici donc venir cette nouvelle rubrique au cours de laquelle nous vous présenterons quelques histoires de lieux hantés, de tueries sauvages ou encore d'apparitions monstrueuses qui auront toutes un point commun: avoir inspiré de près ou de loin un ou plusieurs de nos films d'horreur préférés. Nous commencerons donc ce cycle avec la terrifiante histoire de la villa à la hache de Villisca (dans l'Iowa) qui a imprégné de sa brutalité le récent (et un peu foiré je dois dire) "Sinister" de Scott Derrickson (Critique ici).

 

viscillaEpisode 1: La villa à la hache de Villisca
Date ou période: 10 Juin 1912
Lieu: Viscilla dans l'Iowa
Film inspiré: SINISTER de Scott Derrickson

sinisterVous pouvez trouver sur l'édition Blu-ray de "Sinister" un petit documentaire de 11 minutes traitant justement de cette histoire tragique qui semble avoir inspiré les scénaristes. Cette featurette, particulièrement bien foutue, contient même son petit moment de frayeur "vraie" avec un évènement paranormal filmé en direct par le cameraman.

Le 10 Juin 1912, la petite ville de Villisca va connaitre un évènement tragique qui marquera à jamais son histoire. Alors que toute la population est à la messe du soir à peu près jusqu'à 21h30, un individu ou quelque chose en tout cas serait venu se cacher dans le grenier d'une maison. Une fois tout les occupants rentrés et la nuit tombée (on estime peu après minuit), cette chose serait tranquillement descendue du grenier et aurait assassiné tout le monde à l'aide d'une hache. La famille Moore était composée des parents Josias et Sarah et de leurs quatre enfants, Herman, Katherine, Boyd et Paul. Ena et Lina, deux amies de la famille étaient également à la maison ce soir là et aucun d'entre eux n'en a rechapé.
viscilla2Ce n'est qu'à 7 heures le lendemain matin que les voisins, ne voyant personne se lever pour les corvées, vinrent vérifier que tout allait bien. En entrant, ils trouvèrent les corps de tous les occupants, battus à mort à coups de hache (hache retrouvée d'ailleurs dans une des chambres). Les médecins ont déduit que les meurtres auraient commencés dans la chambre des parents, Josias étant celui qui aurait reçu le plus de coups (son visage était tellement coupé que ses yeux avaient disparus). Sa femme et ses enfants auraient succombé du même type de blessures, certainement durant leur sommeil; sauf pour Lena qui semble s'être défendue et avoir été victime d'une tentative d'agression sexuelle. Autre bizarrerie, le tueur aurait recouvert tous les miroirs d'un drap...
Plusieurs suspects ont été entendus mais aucun n'a permis de résoudre cette bien étrange affaire qui reste encore de nos jours non élucidée. Qui aurait pu commettre un crime aussi effroyable, particulièrement concernant les enfants et surtout comment,sans que personne ne se réveille ou parvienne à fuir...
De nos jours, la maison existe toujours et est considérée comme l'une des plus hantée des Etats-Unis. Des notables de la ville l'ont rachetée alors qu'il devenait impossible de la louer (6 mois de loyers étaient même offerts aux plus téméraires) afin de la conserver au patrimoine et éviter sa possible destruction. Depuis, elle est devenue un élément de tourisme incontournable, nombre de chasseurs de fantômes en herbe y ayant passé la nuit, certains avec plus de joie que d'autres. Les murs seraient tellement imprégnés de souffrance qu'il serait difficile d'y rester bien longtemps (des groupes sortaient même au bout d'une trentaine de minutes) et les phénomènes paranormaux seraient monnaie courante (certains même violents puisque des gens se seraient fait griffer...). L'apothéose étant semble-t'il le grenier, chargé d'une tension négative presque palpable, d'une aura maléfique, mauvaise; comme si la chose ayant commis les meurtres était encore là, tapie dans l'ombre..
viscilla3

Bon nombre d'équipes de chasseurs de fantômes se sont succédés dans la demeure ("Ghost Adventures" entre autres) en constatant ce malaise. La maison est devenue un musée ouvert aux courageux la nuit. Bon nombre d'histoires plus ou moins fantaisistes circulent encore aujourd'hui, comme celle d'un enquêteur qui aurait réussi à avoir une photographie du tueur grâce à l'image emprisonnée dans la rétine d'une victime (Lena qui semble être la seule à avoir été tuée éveillée..). En Avril 2009, certains auraient même enregistré des EVP (phénomène de voix électronique) laissant clairement entendre des pleurs d'enfants... Alors, info ou intox, réalité ou fiction? Une chose est sûre, la legende de la villa de Villisca continue de faire des adeptes et sa prétendue hantise ne faiblit pas même après toutes ces années; ce qui en fait l'un des lieux les plus flippants de la planète. Avis aux amateurs.

David.

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier