Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

1Avr/130

Critique: Phenomena – Dario Argento – 1985

phenomenaSynopsis:
En suisse, une adolescente loupe de peu son bus. Seule, elle se retrouve perdue en montagne, cherchant de l'aide dans un chalet qui surplombe la route. Elle va alors faire une rencontre qui va lui faire perdre la tête... Quant à Jennifer, elle va intégrer un nouvel établissement de haut rang pour ses études, mais sa vie en communauté va se révéler difficile.

L'avis de Mike:
Alors, pourquoi la critique de "Phenomena" ? Je pourrais vous donner un tas de raison: pour la station d’arrêt de bus sortie de nulle part, le couple Jennifer Connelly/Donald Pleasence qui se complètent parfaitement, le mélange de lumières dans les arbres avec l'effet de foehn (le vent violent), Jennifer Connelly (heu oui, ça fait deux fois!), pour "IRON MAIDEN" et surement aussi pour Dario Argento qui nous conte une histoire a ne pas dormir debout (faut l'avoir vu pour comprendre). L'époque aussi, les eighties, période durant laquelle les scénaristes décortiquaient leur psyché pour en sortir des pépites de névrosés comme celle-ci, pour instaurer la peur pas à pas chez les spectateurs; le mélange d'une ambiance sombre, avec des personnages intrigants, des endroits surréalistes, le tout sur des musiques composées de voix chantées d'outre tombe. D'ailleurs "Phenomena" est un parfait exemple du fait qu'il ne faut jamais sous-estimer la bande originale d'un film. Lorsque vous avez un thème qui raconte de lui même la partie qui n'est pas parlée, grâce a ses notes de musiques parsemées avec justesse construisant ainsi une ambiance si particulière, et bien ce n'est que du bonheur a l'état pur. En fait, voilà ce qu'est "Phenomena": la somme de toute cette perfection, une oeuvre d'art ! Jennifer Connelly excelle dans son rôle d'adolescente prude et pure, dans un établissement où tout se ligue contre elle. Elle choisit la voix du surnaturel, choix judicieux qui va lui permettre de faire la rencontre de Donald Pleasence, un scientifique paraplégique passionné d'insectes. Il est vrai que pour une critique, j'aborde beaucoup de sujets sauf l'histoire. Il n'est pas tant de savoir si ce film est inquiétant ou pas, ou s'il y a du gore par-ci par-là, mais il est plus intéressant de vous procurer le désir de le visionner. Je suis aussi ouvert aux commentaires constructifs que je risque d'avoir en retour comme "ton film, c'est une merde". Je n'ai pas envie de retirer le voile de mystère que recouvre ce film, donc je vous en laisse la délicatesse. (Note de David: Pour ma part je suis bien d'accord avec toi. Ce film est un petit chef d'oeuvre d'ambiance et de flippe.. Raaahhh le petit garçon, sa vision me hantera pendant encore bien longtemps. Champagne!!! Je suis d'accord avec Mike!!).

Inclassable, un voyage dans un monde surnaturel dirigé d'une main de maître par Dario Argento. Un voyage que vous ne regretterez pas, et dont vous ne sortirez pas indemne. (Note de David: je me permets d'ajouter qu'on vous ordonne de regarder cette pépite avec tous les yeux à disposition! Une note bien méritée pour un film rare qui restera comme une pièce maîtresse de la filmo de Dario).
5s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier