Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

11Mai/130

Critique: Possédée – Ole Bornedal – 2012

possessionSynopsis:
Clyde Brenek achète à une de ses filles, Emily, une curieuse boite en bois lors d'un vide grenier. Peu à peu, celle-ci semble obséder la fillette, au point de la rendre violente. Les événements inquiétants se multipliant, Clyde va vite découvrir que cette boite fut construite pour une bien obscure raison et renferme quelque chose qui consume peu à peu sa fille...

L'avis de David:
J'avais entendu énormément de mal de cette nouvelle production "Ghost House Pictures", la boite au père Raimi, c'est donc avec une certaine appréhension et un air distrait que je me suis enfin lancé dans son visionnage. Et je dois dire que ce détachement du début s'est bien vite transformé en intérêt, ce qui est plutôt bon signe. Encore un film de possession, certes, encore une histoire estampillée "Histoire vraie" (ça va faire plaisir à Mike), encore un truc convenu et sans imagination.. Et bien que nenni, je pourrais même dire que mis à part deux trois facilités ou séquences vues et revues, le tout se tient plutôt bien et arrive même à foutre les chocottes par moments (pour peu que comme moi vous le regardiez dans les conditions optimales.. c'est à dire dans le noir complet, le casque sur les oreilles...). Les acteurs et notamment la petite Natasha Calis portent bien l'histoire (Jeffrey Dean Morgan est également très bon dans son rôle de père qui tente de redresser la barre); Ole Bornedal ("Le veilleur de nuit") sait tenir une caméra et ça se voit. Bref, tout ça sent l’honnêteté quand même et assure un minimum le spectacle. Au rayon des séquences qui titillent bien le trouillomètre, on aura un démon, qui, voyant la lumière par la gorge de son hôte, aimerait bien sortir (les trucages sont ici particulièrement saisissants), la mère se faisant attaquer par sa fille, celle-ci passant son visage derrière des bouteilles qui auront pour effet de le déformer horriblement ou encore une discussion avec la boite qui montre un bien terrifiant reflet dans le miroir. La boite tiens, parlons-en. Elle est censée exister réellement (un sympathique petit documentaire nous la montre d'ailleurs dans les bonus du Blu-ray) et attirer le malheur sur celui qui la conserve. Elle aurait été construite en Pologne afin d'y enfermer un démon nommé le "Dibbouk" qui se nourrirait de la vie de ses porteurs. Une source proche de mon coeur m'indique d'ailleurs que les mots étranges prononcés par la boite sont en fait du Polonais. Surement un rapport avec tout ça ou tout simplement pour le clin d’œil à un film de 1937, réalisé par un Polonais ("The Dybbuk"), Michal Waszynski, qui parlait déjà de ce fameux démon. Une petite recherche chez notre ami Google avec les mots clés "dybbuk box" vous en apprendra davantage et vous fera participer à son histoire (ceux qui ont vu le documentaire comprendront).. On notera aussi quelques attaques bien sèches et qui font mal (la scène du dentiste est vraiment bien foutue) et un démon final pas trop raté, ça change.. Au rayon des petites déceptions, on notera certaines scènes vraiment too much (les papillons de nuit) et un exorcisme final un poil raté qui frise le ridicule, ce qui a pour effet de désamorcer la sensation de peur mise en place par le réalisateur. La version Blu-ray du film présente par contre une copie inédite du film censée être intégrale, certaines séquences violentes étant un peu plus accentuées rendant le tout un peu plus "punchy".

Nous avons donc là un sympathique film de possession, bien meilleur en tout cas que les "derniers exorcismes" et consorts, qui nous promet quelques bons passages bien tendus.. Et le bougre, il tient ses promesses. Un bon film, à voir, qui même si il n'est pas inoubliable, n'est tout de même pas la purge annoncée. Ah oui j'oubliais, la fin même si elle est facile, a au moins le bon goût de ne pas tomber dans le "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", et ça, c'est bien. Un bon petit film du samedi soir.
3s5

Mike en parle:Une vieille bonne femme mène un combat avec une vieille boite qui parle; pour la faire taire elle prend un marteau et compte bien en faire du petit bois, sauf que que c'est elle qui va finir dans cet état. Bon, tout commence poussivement, avec deux acteurs principaux tout droit sortis de séries télé: le père "Jeffrey Dean Morgan" (Magic City) et la mère divorcée "Kyra Sedgwick" (The Closer).. à se demander si entre deux saisons ils ne se tapent pas un petit extra pour remplir le compte en banque.. Bref, le père qui a la garde de ses filles "Hannah" et "Emily" pour le weekend va leur faire plaisir en allant chiner une boite en bois dans une brocante (quel magnifique cadeau!). Par une fenêtre, Emily entre-aperçoit la vieille du début cassée de tous les cotés et qui part dans un délire en hurlant "ne l’achète pas"..chose quelle va s'empresser de faire. Une nuit, la boite gentiment placée dans la chambre, Emily va réussir à l'ouvrir et libérer un démon qui va prendre peu à peu possession de la fillette. Voila, voilà, personnellement à ce moment, le film se prend une note de 1/5 direct. Plus tard, son père va monter dans la chambre de la fillette, et voir son reflet dans le miroir de la boite avec une tronche légèrement inquiétante, et tout va aller de mal en pis jusqu'à la recherche de l'origine de la boite (ou réside évidement la soluce). Le père va tenter un exorcisme lui même qui va se réveler un échec total; il va donc faire appel a Tzadok, et là, au bout d'une heure, on découvre de l’intérêt et le titre du film "possédée" prend tout son sens... La note va vite se transformer pour moi en 3/5. La petite Natasha Calis (Emily) est magistrale dans son rôle, et lui donne vraiment une dimension impressionnante. Je ne pourrai pas finir sans m’empêcher de faire un amalgame avec le remake d"Evil Dead" tellement les clins d’œils y sont nombreux: plans sur des arbres avec des racines mises en évidence, la bague à la place du pendentif, et surtout la posture d'Emily sur certaine scène sont des copies conformes de Mia, mais ce n'est pas pour me déplaire. J'ai passé un très bon moment, même si c'est très très long a se mettre en place... mais après les regards que lance Emily vous glacent le sang.. Note:3/5 

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier