Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

27Mai/130

Critique: Aftershock – Nicolas Lopez – 2012

aftershockSynopsis:
Et ben en voilà un petit film de vacances sympa au Chili, avec un Eli Roth auto-proclamé personnage principal, qui je vous l'avoue joue très bien le rôle du touriste lambda avec ses acolytes.. Deux potes, des nanas draguées sur place... mais tout ça, c'était avant le choc !

L'avis de Mike:
Sur le coup, faut pas s'attendre à grand chose... Description des personnages: les deux potes que je vais appeler "beubar" et "galérien" ( bah ouais, y'en a un qu'a piqué le style "very bad trip" et l'autre qui fait semblant de composer des chansons à la guitare pour pécho... Pas terrible..); les nanas c'est pareil, stéréotypées a donf': la sœur plus âgée qui essaye de brider la plus jeune qui se rebelle à tout va et celle destinée à Eli (qui reste quand même le beau gosse de "l'équipe").. Voilà déjà une demi-heure de passée en une sorte de petit documentaire de drague, de night-clubs, version "guide du routard"... Bon, faut quand même savoir que le scénario est pondu par le réalisateur et Eli Roth.. A partir de là, vivement qu'il arrive ce choc, sinon y'a les même docus a la télé ("enquête d'action" et je vous passe le reste!) … Vous voyez comme je suis de mauvaise foi; le voilà le choc : "Un tremblement de terre" ouf ! Forcement, tout se retrouve un peu chamboulé dans la boite de nuit et les premiers "effets spéciaux" sont à prendre au troisième degré (une main tranchée qui sert un peu de ballon de foot). Bref, lorsqu'ils se retrouvent tous à l'extérieur, un spectacle apocalyptique les attend et des sirènes retentissent annonçant un tsunami.. (Note de David: C'est quand même pas de bol..Et la boite elle s'appelait comment? le Titanique?.).Ils vont alors courir vers la montagne (sur une musique à la Indiana Jones, donc pas crédible pour un sou!) pour se mettre a l'abri et rechercher un hôpital pour le "galérien" (qui comme son nom le laisse présager est mal en point, vu que c’était sa main pendant le match de foot..). Ils ont l'espoir d'y arriver avec le funiculaire (Note de David: mais c'était sans compter la pluie de météorites et du coup Godzilla qui est reveillé.. comment ça j'exagère..?!), ce qui n'aurait pas été vraiment très utile puisque celui-ci est tellement bondé que le câble va lâcher et écraser tout le monde.."Galérien" compris (un poids de moins). L'imagination d'Eli Roth, qui donne habituellement dans le vertigineux, est tombée aussi bas que le funiculaire; après le documentaire nous voici dans le mélodrame ! Mais qu'est ce que c'est que ce film.. Ça tourne ensuite à l'émeute avec d'un côté des échappés d'une prison et de l'autre des quidams hystériques, le tout mélangé pour donner un aspect "chasse à l'homme" (d'où la catch-phrase pour vendre le truc)... Un morceau de béton tombe ensuite sur Eli (Note de David: C'est Godzilla qui fait caca?), c'est moins pratique pour courir... Et là.ben.. j'ai commencé a utiliser l'avance rapide... Sans déconner faudra m'expliquer pourquoi il est tagué "Horreur" celui-là encore ??? Ni plus ni moins qu'un téléfilm "catastrophe" dans tous les sens du terme à destination des chaînes des profondeurs de la TNT (Note de David: à droite à côté de Godzilla). Quelques scènes sympas à sauver quand même car tout n'est pas à jeter: une nana un peu décoiffée de s’être pris un camion dans la tronche, "beubar" qui nous pète un câble avec sa hache et Eli Roth qui finit en flammes; sinon rien de vraiment bien convaincant (ouais, même avec tout ça!), enfin pour ma part, ça reste fade.

Ne vous basez en aucun cas sur le fallacieux prétexte qu'il y'a Eli Roth au générique..."Cabin Fever" dont je suis fan et les "Hostel"  sont des merveilles dans l'art qu'il maîtrise, c'est à dire de pousser la torture et le gore dans l'extrême. Malheureusement il est ici quasiment inexistant et la dynamique n'y est pas (Note de David: comme Godzilla d'ailleurs.. il y est pas non plus..).
2s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier