Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

1Juin/130

Critique: Home Sweet Home – David Morley – 2013

homesweethomeSynopsis:
Lors d'une soirée bien calme, un homme pénètre chez des inconnus en leur absence. Il inspecte scrupuleusement la maison, en prend possession même, et commence à préparer à ses propriétaires un piège effroyable dont ils vont devoir tenter de sortir vivant...

L'avis de David:
David Morley revient après un "Mutants" qui m'avait plutôt accroché malgré un accueil frileux du public et des critiques; Hélène de Fougerolles et surtout Francis Renaud y étaient particulièrement attachants. Ce deuxième essai, écrit par le cinéaste lui-même, ne sera pour ma part pas totalement transformé. En effet, le "Home Invasion" (comprenez des tueurs s'invitent chez vous) n'est pas un genre facile et a particulièrement été utilisé ces dernières années ("The Strangers","Ils", le prochain "The purge"..); Tout commence pourtant bien avec une réalisation très propre, classe même appuyée par une photographie très froide qui souligne les événements et renforce l'impression de danger et la tension. Les premières minutes nous montrent donc le tueur, très pointilleux de son état, inspecter méthodiquement la maison, se changer, prendre "connaissance" des gens qu'il va maltraiter et de leur vie. Plutôt originale, cette introduction fait froid dans le dos même si elle semble s'étirer un peu trop en longueur. Puis arrivent les proies.. et là on retombe bien vite dans le convenu.. Mis à part quelques trouvailles plutôt finaudes, j'ai ressenti un sentiment de vide, de creux; il ne se passe finalement pas grand chose et le tout tourne vite en rond.. Le tueur, sorte de Michael Myers au rabais, n'a aucun charisme et mis à part le fait qu'on ne voit jamais son visage (et certains subterfuges sont parfois vraiment bien trouvés) on se fout un peu de savoir ce qu'il va bien pouvoir nous inventer. On se fout aussi de ce qui va arriver à nos deux malheureux invités, joués par deux acteurs fades, transparents.. On se fout de beaucoup de choses finalement et du coup l'ennui pointe le bout de son nez.. On croise un oeil, l'autre, on louche et on se dit qu'on pourrait bien l'attraper ce nez, sauf que c'est le notre.. Oups, je m'égare.. Comme pendant la vision du film en fait, un magazine à la main, un oeil sur l'écran et le troisième (?) à scruter la montre (sauf quand je louchais..). Heureusement, la fin vient nous tirer un peu de notre torpeur avec une violence qui explose enfin et un petit twist (j'ai bien dit petit hein) plutôt sympatoche qui peut surprendre. Mouais... Sinon au rayon des trucs sympas on notera aussi quelques "Jump Scare" qui font leur effet (même si il est souvent facile l'effet..) et qui dynamisent un peu la seconde partie du film.

Je ne peux pas dire que "Home Sweet Home" soit mauvais, il ne l'est pas, mais je ne peux pas dire non plus que je n'ai pas été déçu. C'est assez mou, convenu, chiant même parfois mais c'est aussi bien réalisé, malin et violent.. En bref, on se retrouve avec un film en demi-teinte qui ne laissera pas un souvenir impérissable mais qui arrive aussi à distraire malgré tout... Impossible donc de me décider et je reste sur une impression mitigée cochon-dinde. Je lui mettrais bien 3/5 ou 5/3, je sais pas trop, donc ce sera 2... Un gros bof mais pas trop quoi... Tiens, y a quelqu'un dans mon salon...
2s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier