Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

9Juin/130

Critique: Superstition – James W.Roberson – 1982

superstitionSynopsis:
Les membres de l'église d'un petit village décident de nettoyer une vieille bâtisse abandonnée afin d'y héberger le nouveau curé. Très vite, une série d'accidents mortels va se déclencher et les cadavres s'empiler.. Un jeune prêtre découvre que la maison a été construite autour d'un lac dans lequel une sorcière fut noyée 300 ans plus tôt...Malédiction ou simples accidents...

L'avis de David:
Véritable pot pourri de tout ce qui se faisait dans les années 80 ("Amityville" pour la maison hantée, "Vendredi 13" pour les meurtres d'ados, même "Poltergeist" avec la petite fille blonde...), ce "Superstition" également connu sous le nom de "La malédiction de la sorcière" peut décevoir autant qu'il peut enthousiasmer; tout dépend des attentes et des espoirs que l'on va placer en lui.. On y trouve pèle-mêle du gore qui tâche, un scénario simpliste et déjà vu, des ados débiles, des filles dénudées, un monstre démoniaque... bref un vrai fourre-tout destiné à peu près à toutes les catégories de spectateurs (en tout cas ceux aptes à aimer ce genre de bidules). Dès le départ, le film part sur les chapeaux de roues avec des meurtres ultra violents et bien juteux (dont un gus coupé en deux qui vaut son pesant de cacahuètes ou encore une scie circulaire qui transperce littéralement un personnage..). Les effets spéciaux sont bien exécutés et on retrouve les joies du latex et du système D de l'époque, ce qui fait plaisir à voir. Dans une seconde partie (heureusement assez courte), l'histoire essaye de se développer comme elle peut mais ça ne va jamais bien loin et surtout le rythme s'en ressent cruellement tant il ne se passe plus grand chose. Heureusement, la sorcière du titre finit par nous tirer de notre léthargie en venant chatouiller nos héros sur la fin, avec toutes les scènes débiles et cocasses que suppose ce genre de productions. Malgré ces gros soucis de rythme, on ne va pas bouder notre plaisir. "Superstition" nous donne ce que l'on est venu chercher et c'est l'essentiel; car pour un film de maison hantée on est bien loin de "Amityville".. on lorgnerait plus du côté de "La maison près du cimetière" par exemple (le génie en moins) pour les barils de sang qu'on nous balance à la tronche. Réjouissant. Pour le reste, la musique rappelle furieusement le premier "Vendredi 13" , les acteurs jouent comme des baraques à frites (et bien grasses les patates) et la sorcière finale déçoit un peu (un simple spectre encapuchonné dont on ne verra que les mimines griffues) mais le tout est tellement généreux et servi avec le sourire qu'on ne peut s'empêcher de passer un bon moment devant ce bloubiboulga intense et typique des années VHS.

"Superstition" est un bon cru pour tout amateur de films gores issus de cette époque si prolifique en la matière. Un bon gros mélange bien calorique qui fait du bien par ou ça passe en dépit de tous ses défauts heureusement rattrapés par des excès de gore disséminés avec la précision d'un métronome (un meurtre toutes les 10 minutes environ). Ajoutez à cela un final qui pour une fois ne lorgne pas vers le happy end et vous avez toutes les bonnes raisons de passer un bon moment devant cette petite série B sans prétention. Ps: La bande annonce est dors et déjà disponible dans la section trailer du site.
3s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier