Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

16Juin/130

Critique: Father’s Day – Adam Brooks/Jeremy Gillespie – 2011

fathersSynopsis:
Ahab recherche activement celui qui a assassiné son père alors qu'il était enfant. Il s'associe avec un prêtre et avec un jeune prostitué pour tenter de mettre la main sur Fuchman (prononcez "Fuckman"), monstre sanguinaire violant et tuant des hommes lors de chaque fête des pères...

L'avis de David:
Je dois vraiment donner mon avis la-dessus.. (se retourne vers les saints-Grim).. Faut vraiment que je le fasse... Bon, ben je vais y aller alors.. (snif) Autant je dois dire que je suis un fan de la première heure de la Troma (avec des perles comme "Toxic Avenger", "Girls school screamers" ou encore "Troméo et Juliet"), autant là j'ai vraiment eu du mal à aller jusqu'au bout.. C'est comme un gros Z, mais en plus Z et en plus con que con...  Mais vraiment.. Autant qu'une vache qui trouve un gant dans un champ et qui prend ça pour un soutien-gorge (encore que là, y avait moyen de se méprendre..). Le film est un amas infâme de trucs débiles, empilés les uns sur les autres sans aucun lien intellectuellement tangible parfois et avec un savoir faire digne de la différence entre un rat et un porc.. (aucun rapport.. hum.. moi aussi je me la joue Troma). Ok parfois c'est bourré de références ("New York 1997" avec le Plissken du pauvre dans le rôle du héros, "Le retour du Jedi" avec Jabba à la fin..), oui je sais, c'est un Troma, mais y a des limites quand même.. Seul l'apparition de "Dieu" Lloyd Kaufman en personne me sortira de ma torpeur quelques instants (et un joli générique), ça fait bien maigre.. A part ça, du Z, du Z et encore du Z, des blagues qui tombent à plat (mis à part un ou deux moments qui m'ont arraché un sourire) et du gros gore qui tache bien irrévérencieux.. Ah ça pour piquer les yeux, ça pique.. Actes sexuels quasiment montrés, têtes coupées, explosées, sexes arrachés en gros plan, sourire refait à coups de tronçonneuse,oeil tranché verticalement au couteau et la pire de toute: un pénis (montré en gros plan) coupé lentement avec une lame.. Juste ignoble. Le film franchit toutes les limites dans le mauvais gout et se permet des séquences vraiment dégueulasses. On a même droit à un monstre rempli de caca à la fin et à un combat directement en enfer. Bref, en un mot comme en cent, en Français comme en chinois (tiens vous savez comment on dit "mini-jupe" en chinois? Oraduku..), c'est mauvais, ça sent pas bon et ça fait même pas de bien par ou ça passe.. Tout le contraire des bons gros Troma de l'époque (et de la mini-jupe). Pourtant, malgré un budget riquiqui (10000 dollars), les auteurs ne sont pas avares en excès (un radin aurait utilisé les deux côtés du papier toilette) mais ça sonne tellement naze et c'est tellement mal foutu qu'on ne peut s'empêcher de céder à la consternation à peu près toutes les 3 images (et j'exagère à peine)..

A réserver donc aux aficionados de gore et de cul (et encore préférez lui directement un bon porno ou un bon gore des familles, y en plein la rubrique "Critiques"). Pour les autres, l'histoire des deux fesses qui ne peuvent pas devenir amies se confirme.. Au milieu c'est de la merde.. Un très mauvais film, même pas drôle..Préférez lui donc le "Mother's Day" de la même firme, bien meilleur (même le remake est très recommandable).
0s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier