Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

6Juil/130

Critique: Cradle of Fear – Alex Chandon – 2001

craddleSynopsis:
Un homme,"Kemper", est enfermé dans l'hôpital psychiatrique Fenham pour cause de massacres en série sur fond de satanisme. Il veut se venger des personnes qui l'ont envoyé en cellule par le biais de son fils "Dani". Ce dernier, ayant de la carrure et des idées un poil sataniques, va marcher sur les traces de son papa et suivre ses instructions à la lettre...

L'avis de Mike:
Je suis encore sous le charme d'"Inbred" (2011) du réalisateur et scénariste britannique Alex Chandon... Et bien dix ans auparavant, il avait déjà exercé en sortant de sa boite à malice ce "Cradle of Fear", sorte de trip satanique à la base, mais ou le gore est bien réel. On voit bien qu'avec une scène banale, son désir n'est autre que tout dégénère en bain de sang. On reconnait aussi son aptitude à faire les choses bien et à s’appliquer aux effets spéciaux, qui dans ses deux films ne sont jamais moyens mais plutôt d'un grand professionnalisme; rien n'est laissé au hasard, pas de mouvement de camera hors-champ pour ne pas s’embêter a faire des effets, lui il montre tout (vraiment tout) et en rajoute même ! Je dois vous avouer que je m'y suis repris à deux fois pour le visionner, n'ayant rien compris la première... Il est vrai qu'il y a un défilé d’actrices qui force à la déconcentration et au détachement du fil conducteur pour se concentrer ailleurs 🙂 (ils ont visiblement un problème de ventilation, elles ont toutes leurs petits hauts qui s'envolent au gré du vent). Comme à son habitude, il fait fumer les pneus d'entrée: le personnage principal est campé par Dani Filth (du groupe bien réel Cradle of Filth) que l'on peut qualifier de redresseur de torts (en appuyant bien sur "redresser" et "tordre"). Pour faire simple, le film peut se décomposer en trois péripéties : un couple avec un homme qui a perdu sa jambe dans un accident de voiture et compte bien en retrouver une coûte que coûte (et je vous passe la technique pour en "récupérer" une), un pervers mateur et addict de snuff movies et un couple de lesbiennes spécialistes en dépouillage de baraque. Imaginez ce que notre ami au yeux pétillants pourrait bien leur infliger ? Sachant en plus qu'il a un flic sur ses traces (vu qu'il en colle partout), le même qui a jadis mis son père sous les verrous. Quelques exemples de taquineries prises au hasard (mais y en a tellement): le chat malmené par Dani qui au final après l'avoir planté à plusieurs reprises décide de déguster ses entrailles...Mais... Sur un plateau d'argent (rien que ça). Un petit remodelage de l’œil gauche entre filles à la bouteille de whisky cassée (quel dommage pour le whisky! En plus j'ai remarqué un pot de Marmite dans le placard, typiquement so british), et un accouchement sans césarienne ni anesthésie d'un démon/créature bien décidé à sortir par ses propres moyens. Voila le topo !

Tous les fans de gore extrême vont y trouver leur bonheur à tous les coups (çà gicle dans tout les sens); après l'histoire... c'est pas ce qu'il y a de plus important dans ce type de péloche (à mon avis) et heureusement d'ailleurs... Ce film n'a de petit que le budget: certes les effets spéciaux ne sont pas du niveau d'"Inbred" car dix ans les séparent mais restent de très bonne facture. Par contre ce doux rêve qu'à chaque scène tout peut partir en massacre total est bien présent et a tendance à se réaliser souvent voir très souvent, d'où la note que je lui donne en offrande...
4s5

David en parle: Moi je serais un peu plus en retenue sur ce coup là. J'ai trouvé le film très long (2 heures quand même) et même si on ne peut pas lui reprocher sa générosité, parfois on s'ennuie ferme. Chandon ne fait pas preuve de la même maîtrise que pour "Inbred" que j'ai, comme Mike, adoré. L'humour présent dans celui-ci (volontaire ou par pure méchanceté gratuite) fait place à de l'ultra violence.. Même pas un Schtroumpf pour se marrer.. Ben oui, les Schtroumpfs ça se marre tout le temps (c'est parceque l'herbe leur chatouille les couilles.. mais gardez le pour vous..). Cependant, les amateurs de gore pourront effectivement y trouver leur compte. Attention toutefois à parvenir à dépasser la barrière de l'aspect amateur de l'ensemble qui pourra en rebuter plus d'un. Note : 2/5 

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier