Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

24Juil/130

Critique: Cold Prey 3 – Mikkel Braenne Sandemose – 2010

coldprey3Synopsis:
En 1976, un garçon est martyrisé et enfermé dans la cave par son père qui a un doute sur sa "réelle" paternité... Quelques jours plus tard, le jeune va s'échapper de son trou perdu et revenir faire un peu de ménage...

L'avis de Mike:
Voila donc ce "Friit Vilt III", épisode d'une série que j'ai délibérément attaquée par la fin; généralement dans les trilogie, le plus mauvais étant le dernier (ce qui est logique d’ailleurs). Ça commence pas terriblement, le gosse poignarde ses parents (moi je dis "ils l’avaient bien cherché") et s'enfuit dans la foret pour aller vivre au grand air. Douze années après, six jeunes touristes débarquent, technique habituelle du compte rond pour histoire carrée qui consiste a passer des vacances dans un hôtel abandonné, lieu du massacre originel. Quel plaisir de réentendre la superbe musique de Kim Wilde "You Keep Me Hangin' On"; et quand je commence une critique sans parler du film, y a toutes les chances que ça finisse en catastrophe... C'est rien de le dire... Lac, baignade, feu de bois, nuit à la belle étoile... Juste pour situer le niveau du nawak, y'a que six bières pour six personnes; nickel (encore un point en moins pour la note)... Un petit flirt et on se court après, HEUREUSEMENT que le gamin (plus vieux et encapuchonné) vient transformer le tout en course mais d'obstacles: allez hop, un trou. Voila, le premier gars a passer entre les mains et couteau du tueur.. Moi je dis "il l’avait bien cherché". On découvre alors que le "vieux jeune gamin encapuchonné" aurait été hébergé toutes ces années par le "vrai vieux gars à la barbe"... c'est bien hein ? Y'a pire, on est qu'à la 45 ème minute, mais quel kiff de revoir un "vrai vieux" walkman avec les bandes qui s'enroulaient toujours pour bousiller les cassettes, super souvenir. Ah oui, entre temps y en à un qui s'est fait empalé la tête sur un arbre, moi je dis "il l’avait bien cherché". A force d’écrire et de tourner la tête, les trois derniers "touristes" se retrouvent dans une cave, encore... Et une parti de cache-cache s'organise avec le tueur, qui dans le fond reste très joueur pour un petit jeune devenu "vieux maintenant".. Il manie également très bien l’arbalète aussi... Je crois qu'on a fait le tour d'un film carré-ment naze. Les meurtres sont plus que téléphonés, j'ai décroché dès les premières minutes et mis mon répondeur. Arg, vivement le deuxième volet, j'ai hâte.

Y a des critiques, on ne comprend pas pourquoi on les fait... Quand on les relis, on comprend plus rien du tout... Vous me direz : "tu l'a bien cherché"... et pour le coup, vous n'avez pas tort 🙂
1s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier