Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

6Août/130

Critique: Live Animals – Jeremy Benson – 2008

liveASynopsis:
Baraque perdue au fond des bois -STOP- Groupe de jeunes venu faire la fête -STOP- Gros balèze masqué s'invitant sans carton et venu pour faire un autre type de fête -STOP- pas le temps de continuer mon télégramme -STOP- synopsis trop rapide pour moi, pas le temps, eux non plus -STOP-

L'avis de Mike:
"Live Animals" est un film à part sur lequel on tombe par hasard; de l'ultra low-cost niveau budget mais avec un scénario qui va puiser sa source ailleurs que dans les biftons. Le pitch est très simple:  imaginez vous être un animal en cage qui peut être revendu pour diverses utilités... Voilà exactement ce dans quoi vous allez pénétrer, ressentir et vivre dans ce film,et ce sans aucune pitié. Le terme 'inhumain' et tous les synonymes s'y rapportant prennent tout leur sens ici. Un sujet à vif comme l'est le début: nous retrouvons donc cinq jeunes enfermés, enchaînés ,derrière les barreaux de box d'un hangar pour chevaux; pas de tromperie sur le titre, ce sont des animaux "bien vivants". Edgard, le bourreau "démasqué" et son patron, un vieil homme, vont vite donner un avant goût du jeu de torture qui attend les nouveaux pensionnaires. Pour faire simple, avec le premier cobaye, bah il faut qu'il oublie le french kiss et ne garder que le kiss pour sa prochaine conquête. Un huit clos bien particulier, avec une ancienne pensionnaire hystérique qui ne cesse de mettre la pression au groupe (avec ses chansons et répétitions de phrase a n'en plus finir). Arrive le premier acheteur,qui va tranquillement venir faire son marché et sélectionner précautionneusement les bêtes suivant leurs futurs usages, le second choix n’étant pas accepté et n'ayant aucune valeur. Et hop, six planches, quelques clous et voilà une belle cage en bois prête pour l’expédition de la première victime. Je n'ai comme d'habitude pas envie de vous en dire plus mais ce film recèle un joli twist (pas final), mais très ambiguë et surtout inattendu.

Je l'ai toujours dit, une critique n'est que l'interprétation personnelle d'un film, chacun aura son avis et c'est tant mieux surtout pour celui-ci. Vous n'y verrez pas d'effets particulièrement spéciaux, mais une ambiance bien glauque, de l’enfermement en concubinage avec le sadisme. Habituellement je saupoudre mes textes de petites (ou grosses suivant les jours) conneries mais là, je n'en ai pas trouvé, a vous de voir...
3s5 

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier