Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

17Août/130

Critique: Re-Animator – Stuart Gordon – 1985

reaSynopsis:
Herbet West, brillant étudiant en médecine, travaille sur un projet révolutionnaire: le réactif. Ce sérum est censé redonné vie aux cellules mortes. Après des tests en laboratoire, West et son colocataire Dan Cain décident de passer à la vitesse supérieure en essayant directement sur un corps humain fraîchement décédé. Ayant accès à la morgue, ils précipitent l'expérience qui va mal tourner...

L'avis de David:
Si il y a bien un film qui mérite son appellation "culte", c'est sans conteste ce "Re-Animator". Adapté librement d'une nouvelle de Howard Philip Lovecraft, Stuart Gordon réalise un coup de maître avec l'un des films gore les plus réussis de la période eighties. On sent particulièrement que le réalisateur devait jouer en permanence sur le fil du rasoir, entre le burlesque et le sérieux macabre. Tout va crescendo; de quelques expériences ratées on enchaine avec des cadavres qui reviennent à la vie et attaquent tout ce qui bouge, une tête qui parle et ordonne à son corps de la porter et pour conclure un final apocalyptique qui met en scène une bonne partie des fantasmes les plus fous des adeptes du gore. Un vrai feu d'artifice. On sent également une influence forte du "Frankenstein" de Mary Shelley avec cette propension qu'a West à vouloir réparer ce qui ne devrait pas l'être (penchant accentué à l'extrême dans sa suite, "Bride of Re-Animator" avec un hommage assez direct à la "Fiancée de Frankenstein"). Un savant fou moderne parfaitement joué par un Jeffrey Combs dont ce sera la consécration, s'employant à devenir le plus grand scientifique de tous les temps avec une insolence sans cesse stoppée juste là ou il faut pour qu'il conserve un tant soi peu d'humanité et paraisse attachant pour le spectateur.. Une gageure. Le méchant de service, incarné par le docteur Hill, remplira également parfaitement son rôle; pourtant diminué puisqu'il n'est plus qu'une tête coupée vociférant menaces et développant la capacité de contrôler les autres cadavres. Il nous vaudra une mythique séquence entre les jambes de la très jolie Barbara Crampton (que l'on reverra dans "From Beyond" toujours de Stuart Gordon/Lovecraft) qui flirtera avec les interdits en prodiguant un cunnilingus devenu célèbre (par une tête coupée fallait oser.. la séquence a d'ailleurs été censurée..). Les effets spéciaux de maquillage sont juste hallucinants, dans leur réalisation mais aussi dans la folie qui les accompagne; il faut voir un corps littéralement exploser pour laisser s'échapper ses intestins tels des lassos afin d'attraper notre pauvre héros (25 gallons de sang ont été utilisés pendant le tournage..). Le film ne semble pas avoir de limites et c'est justement ce qui scotche le spectateur, le laissant hagard devant tant de folie assumée. Autre point que je ne peux passer sous silence, le générique de début est un véritable petit bijou avec cette géniale partition composée par Richard Band (qu'il a lui même financée en partie pour pouvoir la terminer) et cette ambiance si particulière. Inoubliable. Une petite anecdote juste pour les soirées entre potes: Le premier corps a être réanimé dans la morgue n'est autre que la doublure officielle d'Arnold Shwarzenegger.. Le film a obtenu de nombreux prix notamment pour ses excellents trucages réalisés par John Carl Buechler (Vendredi 13 7, Hatchet et bien d'autres..), Anthony Doublin et John Naulin.

Re-Animator restera sûrement un de mes films préférés de cette période faste. Une folie gore et fun qui en met plein les mirettes et n'oublie jamais d'amuser son auditoire. Un petit bijou qui se verra adjoindre deux suites réalisées par le compère Yuzna ("Bride of Re-Animator" et "Beyond Re-Animator") avec plus ou moins de réussite mais sans jamais égaler l'original. C'est toujours un pur délice de se retrouver tiraillés entre la peur, le dégoût et le rire et c'est en tout cas un sacré numéro d'équilibriste que Stuart Gordon réussit avec Brio. Un must à voir absolument.
5s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier