Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

25Août/130

Interview: Maurice Devereaux, réalisateur de « End of the line »

maurice devereauxRéalisateur de "Slashers" (qui raconte l'histoire d'un jeu type "Running Man" ou six participants doivent survivre aux attaques de 3 serial-killers..) et de l'excellent "End of the Line" chroniqué pas très loin d'ici, Maurice Devereaux est de ces réalisateurs qui n'ont pas froid aux yeux. Ses films sont rentre-dedans, sans concessions, et sont le reflet d'un homme qui a su concrétiser ses envies, puisqu'il écrit, réalise et produit lui même ses longs métrages. Fan de cinéma mais aussi de bandes-dessinées, Il a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à quelques questions d'usage pour vous, lecteurs de Grim. Et on a même pas eu besoin d'employer la torture (Mike avait pourtant déjà sorti le crochet, mais pas eu le temps..), c'est vous dire la gentillesse du bonhomme. Allez, c'est parti, passons donc notre bon ami Maurice à la moulinette.. Ah oui, et il a en plus une petite surprise (vous êtes gâtés dis donc) mais on en reparlera un peu plus loin.. Let's Go.

Bonjour Maurice, tout d'abord ravi de pouvoir discuter avec toi à Grim. Tu peux te présenter un petit peu pour nos lecteurs, tes passions, films préférés, la marque de ton dentifrice 🙂
Je suis un fan depuis mon enfance de cinéma (sci-fi/fantastique/horreur et bande-dessinées Marvel/DC). Je voulais dessiner de la BD mais n’avais pas le talent, puis j’ai voulu devenir réalisateur comme mes idoles, Spielberg, Carpenter, Romero, Argento, Raimi etc. J’ai étudié le cinéma au collège, mais j’ai quitté pour entreprendre mon premier long-métrage autofinancé à 18 ans.Mes passions…Le cinéma, je suis un cinéphile de tout genre (de Rohmer à Von Trier) mais, dans mes propres créations, je suis porté vers les sujets plus sombres.À part le cinéma…Les femmes, les chats, le hockey et le poker. Mes films préférés :Très difficile de faire des listes…Mais bon en voici quelques-uns, si j’oublie de le spécifier c’est toujours L’ORGINAL et non le remake...
Presque tout les KUBRICK…THE SHINING, CLOCKWORK ORANGE, BARRY LYNDON, EYES WIDE SHUT, DR.STRANGELOVE, 2001, LOLITA, PATHS OF GLORY.
Presque tout les LYNCH : BLUE VELVET, LOST HIGHWAY, TWIN PEAKS, MULHOLAND DRIVE, ELEPHANT MAN, ERASERHEAD, WILD AT HEART.
Plusieurs CARPENTER :HALLOWEEN, THEY LIVE, ESCAPE FROM NEW YORK, PRINCE OF DARKNESS.
Plusieurs ROMERO : LA TRILOGY, NIGHT, DAWN  ET DAY OF THE DEAD, MARTIN, CREEPSHOW, NIGHTRIDERS.
Plusieurs POLANSKY: REPULSION, ROSEMARY’S BABY, THE TENANT
Plusieurs VON TRIER : ANTI-CHRIST, MELANCHOLIA, THE KINGDOM, LES IDIOTS.
Plusieurs Frères COEN : RAISING ARIZONA, BLODD SIMPLE, FARGO, THE BIG LEBOWSKI, BARTON FINK.
Plusieurs SPEILBERG : CLOSE ENCOUNTERS, RAIDERS, JAWS, MUNICH.
Plusieurs TARANTINO : RESERVOIR DOGS, PULP FICTION, INGLORIOUS BASTERDS, KILL BILL 1-2
Plusieurs ARGENTO : SUSPIRIA, INFOERNO, DEEP RED, TENEBREA.
THE WICKER MAN (HARDY); TEXAS CHAINSAW MASSACRE (HOOPER) ; PHANTASM; EVIL DEAD (RAIMI); STAR WARS, EMPIRE, JEDI; Plusieurs NICHOLAS ROEG : WALKABOUT, DON’T LOOK NOW, BAD TIMING; 8/12, ANNIE HALL, BEFORE SUNRISE, CLERKS, AIRPLANE,TOP SECRET, CARRIE, EXORCIST.
La marque du dentifrice (le plus important NDLR): Je me brosse les dents avec la marque CLOSE UP…Ce qui est drôle avec son nom en lien avec le cinéma que je viens de remarquer.

slash

Le cinéma, ça a toujours été une passion? Et si oui, qu'est-ce qui t'as poussé à passer à la réalisation?
J’ai toujours voulu raconter des histoires, c’est un besoin. Enfant unique je jouais avec des poupées de super-héros, qui était mes premiers acteurs et j’inventais de grosses histoires pour eux. Puis j’ai essayé de faire de la B.D pour ensuite faire des films. Je vais d’ailleurs revenir à la B.D bientôt.

Avant End of the line, tu avais déjà réalisé Slashers.Le genre horreur est-il ton préféré?
Non, pas en tant que spectateur, car la majorité des films d’horreurs ne sont pas très bons (ou ne sont que des remakes ou suites). Mais mon imaginaire est porté vers ce genre.

Le projet End of the Line (ou même Slashers d'ailleurs) n'a pas du être facile à monter, notamment au niveau des budgets. Je suppose que ça a du être un chemin de croix? (elle est bonne)
Effectivement, chaque film est un grand défi, il faut être dingue pour essayer de percer dans ce métier. Surtout quand notre famille ne travaille pas dans ce domaine et que l’on part complètement de zéro. Car tout est basé sur les « contacts » plus que le talent. Donc pas de contacts, pas de boulot.

As-tu pu mettre à l'image tout ce que tu imaginais au départ ou a-t'il fallu que tu fasses des coupes dans ce qui était prévu?
C’est certain que chaque film est un énorme compromis, car même les gros films avec des budgets de 100 millions disent qu’ils n’ont pas assez eu de temps de tournage et d’argent…Imagine pour des gens comme moi.

eof

Les maquillages (notamment des démons) sont particulièrement bien foutus et foutent la trouille, comment c'est passé cette partie du métrage (design,etc..)
Le très talentueux spécialiste des effets spéciaux ADRIEN MOROT était heureusement un ami et a fait un boulot remarquable. Il a d’ailleurs été en nomination pour un OSCAR récemment pour "BARNEY’S VERSION".

Le film jouit d'une belle petite notoriété chez nous. Quel a été son parcours (festivals,ect..)? Tu t'attendais à avoir du succès?
Le film a eu sa première au Toronto International Film Festival (T.I.F.F) puis a joué a 36 autres festival à travers le monde et a gagné plusieurs prix. En ce qui concerne “le succès” c’est toujours relatif, END IF THE LINE a eu de bonne critiques, des prix et a des fans, mais reste quand même assez underground et culte. Je n’ai pas fait d’argent et suis encore assez inconnu chez les producteurs de films avec plus de moyens, et c’est pourquoi je n’ai pas encore réussi a faire un nouveau projet.

L'après End of the Line, quels sont tes projets? Un film en vue?
C’est certain que j’ai hâte de faire un nouveau film. J’ai écrit plusieurs scénarios, dont un que j’espère faire en B.D  ROYAL DEMONS (voir surprise).

Si tu devais donner un conseil à nos fans qui souhaiteraient un jour tenter l'aventure de la réalisation ce serait quoi?
Ça n’a jamais été aussi facile de faire un film (avec les nouvelles technologies digitales) mais jamais plus dure pour en vivre comme métier. Donc il faut vraiment être dévoué et passionné.

C'est la tradition ici, que pense-tu de Grim? Un petit mot, une critique pour qu'on puisse s'améliorer (même si on est déjà parfaits hein :p )
Comme on dit au Québec GRIM, c’est vraiment trippant!!

La surprise du chef:
royal demon page 1Voilà, en espérant que vous avez apprécié cette petite entrevue sans chichis et sans tralalas.. Encore une fois merci à Maurice Devereaux d'avoir donné un peu de son temps pour nous (non Mike, range le crochet ça y est il a répondu..) et d'avoir répondu du tac au tac sans langue de bois. Et comme le monsieur est vraiment vraiment gentil, et ben rien que pour vous il nous permet de vous montrer une planche de la bande-dessinée sur laquelle il travaille, "ROYAL DEMONS"; et franchement ça s'avère plus que prometteur! Chapeau bas donc, Monsieur l'artiste et merci pour toute cette sympathie et ce travail que nous apprécions tant. On fait donc un joli clic sur l'image à ma gauche pour pouvoir poser ses beaux yeux sur cette jolie planche. Voilà voilà.. Après venez pas dire qu'on vous gâte pas à Grim hein.. Qui s'est qu'à dit non?! Mike, sort le crochet, y en a un qui fait le malin...

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier