Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

7Sep/130

Critique: World War Z (Unrated) – Marc Forster – 2013

worldwarzSynopsis:
Coincés dans un embouteillage, Gerry Lane et sa famille vont être les témoins d'une attaque sans précédent. Des centaines de personnes se mettent à s'attaquer entre elles, chaque morsure semblant entraîner la propagation d'un virus effroyable. Ancien enquêteur des Nation-Unies, Gerry va tenter de mettre à l'abri sa femme et ses enfants, avant d'essayer de découvrir comment enrayer cette apocalypse...

L'avis de David:
Dire qu'on l'attendait tous beaucoup serait un euphémisme. Les bandes annonces et la section marketing de la Paramount ayant grave fait leur boulot, les fans (dont je fais partie) étaient fébriles, la bave aux lèvres, rêvant à des milliers de Zombies se "déversant" littéralement dans les rues soudain étroites des grandes villes, semant peur et chaos sur leur passage. Je vais vous parler ici de la version Unrated (donc non censurée) qui sortira en Blu-ray et en DVD (déjà sortie outre-atlantique), qui rattrape un peu les bourdes aperçues sur nos écrans de cinéma et qui avaient forcément plombé l'ambiance.. "World War Z" est un film inégal. Il est divertissant, voir "très" divertissant, violent (en tout cas pour cette version), impressionnant mais trimbale également quelques tares.. Tout d'abord, le scénario est un véritable gruyère. De bon goût par moments, mais sans saveur quand on passe au dessus des trous. Les bonnes idées fourmillent (mère nature en Sérial-Killer, les techniques d'invasion développées par les Zombies...), les incohérences aussi.. Les soldats disposent de fusil avec lance-grenades mais aucun ne pense à en tirer une histoire de nettoyer le passage, l'avion de Brad Pitt se pose tranquillement en Israël sans que personne ne se pose de questions (alors que le monde est en plein chaos), plus tard son avion s'écrase pile poil à côté d'un centre de recherche ou il devait se rendre... Et des comme ça y en a pas mal. Et là j'en viens à un autre type de problème qui m'a empêché d'être vraiment pris dans le film à 200%.. Son acteur principal.. Ben oui, autant j'adore Pitt dans "Troie","Entretien avec un vampire" ou encore "Seven", autant là il est d'une inexpressivité imparable. Il trimballe la même tronche figée du début à la fin du film.. On pourrait presque imaginer des sous-titres juste pour nous prévenir de son état.. 1h07, Brad est heureux.. 1h12, Brad a peur (si,si).. 1h17, Brad souffre de l'intérieur (ça pas la peine de le préciser) 1h40, Brad pousse... une porte (hum). Bref, je sais pas si c'est le botox mais il semble que son visage ai perdu de sa mobilité (même les canaux lacrymiens paraissent bouchés).. Dans le laboratoire, lorsque le téléphone sonne, je suis même a peu près sur que c'est le réalisateur à l'autre bout qui lui raconte une blague, genre: "Tu sais comment on appelle une luciole qui a pris du Viagra?.. Un néon..", histoire de le décrisper un peu, mais rien n'y fait.. Heureusement, le rayon des bonnes choses est plutôt bien fourni. Le film passe en un éclair (on est dans le feu de l'action quasiment dès le début), certaines scènes sont carrément anthologiques (la première attaque en ville, l'attaque de Jérusalem juste à couper le souffle et le passage dans l'avion vraiment tendu) et les effets spéciaux assurent le spectacle pour notre plus grand bonheur. Et ouf méga ouf, le film retrouve avec cette version non censurée une pointe de gore qui lui manquait cruellement. Quelques tête explosées, du sang qui gicle enfin lors des morsures ou des tirs en pleine tête et une amputation de main qui envoie comme il se doit un généreux jet de jus de tomate. Miam. Les attaques des infectés sont bien punchy avec des coups de tête dévastateurs et des claquements de dents bien stressants (ça me fait penser à une scène d'arrachage de dent au début du film qui fait bien mal..); Comme dirait Brad, ce sont des marteaux et nous sommes les clous.. Brad d'ailleurs, qui rit quand il pète, trouve un plan de bataille plutôt crédible et nous laisse sur une fin ouverte laissant espérer une suite; faut bien rentabiliser le budget monstrueux englouti dans cette première partie. La bande son est également très bonne avec des passages mélangeant mélancolie et électro menés de main de maître par un Marco Beltrami en pleine forme (épaulé par le groupe MUSE et le morceau "Isolated System"). Y a bon. A noter aussi quelques plans filmés avec grâce par Marc Forster (les plans de la ville en feu vue de l'hélico..) qui fait preuve d'une réalisation carrée, énergique et sans trop de bavures même si la dernière partie dans le laboratoire est un peu plus laborieuse (hin hin..).

Cette adaptation du roman de Max Brooks est donc un film commercial mais bien troussé, un bonbon vite mangé dont le goût est sublimé par cette version "Unrated" un peu plus consistante. Un bon divertissement, rehaussé par quelques éclairs de génie (certains plans sont de toute beauté) mais qui aurait gagné à bénéficier d'un scénario plus travaillé et d'une interprétation un peu plus engagée tant Brad Pitt (pourtant producteur) semble traverser le métrage. Un vide tête efficace en tout cas.
4s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier