Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

7Sep/130

Telex de la semaine – Episode 3 – Rise of the cui-cui (cru en fait)..

risezombieMike - 8h40 - Le 07/09/2013
Rise of the zombie - Luke Kenny, Devaki Singh - 2013
D'un côté, il y a un photographe de la nature sauvage (c'est beau). De l'autre, sa copine qui débarque et c'est l'embrouille (elle est bonne mais c'est beaucoup moins beau). Une fabuleuse comédie tragico-romantique. Non, je vais pas vous la faire comme ça quand même,. Je ne me suis basé uniquement sur l'affiche pour celui ci, ouch, bien fait pour moi. DTV déjà, la mauvaise surprise d'entrée, un peu comme lorsqu'on vous fait un cadeau et qu'il vous procure un rictus de soulagement en voyant le ticket pour l'échanger. Mais je m'égare; bref après s’être fait plaquer, il repart sac à dos en pleine forêt, balade en vélo, le grand air, des paysages, du piano, et moi ? Je fais quoi dans l'histoire ? Je vous laisse deviner.. Bon il se fait piquer au bras par quelque chose; comme quoi la nature reste à l’état "de sauvage" (avec réutilisation de scènes à outrance, qui coûtent moins cher). Ça fait ½ heure, et une piqûre ! Avec effet dévastateur sur son bras: pustules, chair à vif et juste à la suite, un clip vidéo des "love moments" avec son ex. Je ne vous parle pas encore de l'effet dévastateur sur moi, mais ça bouillonne. Donc dans ce film l'idée est que ce type se transforme peu à peu en "zombie" parce qu'il mange quelques aliments non cuits préalablement : fourmis, oiseaux, une femme. Bon allez hop, assez causé, il faut être masochiste pour s’infliger ce truc, je le déclare "Film De Merde" de l'année. Éviter cette poubelle comme la peste, c'est une catastrophe à lui tout seul.. Aucun effets ou justes risibles, deux trois grognements que même moi je fais mieux, oublié même jusqu'au titre... je ne vous en ai pas parlé hein!

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier