Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

5Oct/130

Critique: Insidious 2 – James Wan – 2013

insidious2Synopsis:
Pensant en avoir terminé avec le monde des esprits, la famille Lambert va de nouveau être confrontée à de sombres forces bien décidées à ne pas les laisser tranquilles. Ils vont devoir découvrir le terrifiant secret qui les relie depuis l'enfance au monde des morts et ainsi briser cette terrible malédiction...

L'avis de David:
Bon là je vais être méchant, mais vraiment méchant.. Le premier "Insidious" m'avait vraiment emballé.. Avec son lot d'apparitions fantomatiques, de bruitages terrifiants et de visions cauchemardesques. Et bien selon moi, Wan aurait dû réellement en rester là.. Le scénario de cette suite commerciale tout d'abord ne ressemble plus à grand chose. Le film, ne sachant pas sur quel pied danser dès le départ (la fin du premier ne laissant finalement que peu de place à une suite), démarre dans une confusion ambiante et un copieux mélange d'histoires imbriquées, alignant tous les poncifs du genre et jetant des effets vus et revus à la tronche du spectateur avec la précision d'un métronome. Certes, je n'étais peut-être pas dans les meilleures dispositions pour apprécier, mais j'avoue avoir décroché plusieurs fois tant le tout semblait abracadabrantesque et réutilisait à outrance des choses déjà vues et revues ailleurs (le vieil homme soudain debout sur son lit, vu dans "Eleven" de Darren Lynn Bousman par exemple).. Et pas seulement ailleurs, tant il suffit de se re-mémorer la filmo du réalisateur pour se rendre compte qu'il tourne en rond. Jump Scares en pagaille uniquement motivés par l'utilisation de "gros son" qui fait boum, mélange sans magie de tout ce qui marche depuis ces dernières années (found-foutage de gueule, exploration de lieu hanté à la "Ghost Hunter"...), possession (encore), final à la "Amityville" (jusqu'à la pièce dans le sous-bassement).. Bref, on a connu Wan beaucoup plus inspiré. Celui-ci allant même jusqu'à l'utilisation du gentil esprit qui prône l'existence d'un monde meilleur ou nous serons tous heureux ensuite... Gna gna gna.. On avait déjà pu entrevoir ce genre de propagande religieuse dans "Conjuring" (bien meilleur ceci-dit) mais là on tombe presque dans le grotesque. Ce qui me fait en venir à un autre gros souci du film: trop de trop tue le trop. Ça en fait tellement des caisses qu'on est finalement plus enclin à en lâcher et à rire grassement plutôt qu'à avoir peur.. Et je ne suis pas persuadé que cela soit voulu gâchant de toute façon le plaisir de ceux venus avec l'espoir de transpirer un bon coup.Reste une poignée de séquences flippantes (mais une toute petite poignée, une poignée de Hobbit vraiment...) mettant en scène quelques apparitions, une réalisation de James Wan toujours carrée, usant de beaux cadres et de pas mal d'inventivité (même si encore une fois on a vraiment l'impression d'avoir vu ça des milliards de fois..). Le truc c'est qu'on a en permanence l'impression d'être devant une sorte de bloubiboulga mélangeant "Insidious" et "Conjuring" de manière peu inspirée, le côté nanar et Grand-Guignol en plus. Et que dire de cette fin débile (je me tairais pour éviter les spoilers.. même si franchement...) et surtout surjouée à mort qui a immédiatement provoqué l'hilarité sur moi (ça aussi je pense pas que c'était voulu..). Bref, alternance d'ennui mortel (le début) et de fous rires involontaires avec quelques micro-pointes de peur ci et là.. Ça sent pas bon... Barbara Hershey ("L'emprise") est toujours aussi géniale par contre...

Je ne pensais pas que je dirais ça, mais là pour le coup ça y est.. James Wan a réalisé "sa" daube, son film raté, le "Insidious" de trop. Aurait-il effectivement fait le tour de la question (ce qui aurait conditionné son désir de passer à autre chose avec "Fast and Furious 7") ou est-il simplement lassé d'un genre qu'il maîtrise si bien désormais. Une chose est sûre, une pause s'impose. Sans magie, cet "Insidious 2" paresseux est certainement l'épisode de trop.. Et dire qu'un trois est déjà sur les rails...
1s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier