Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

11Déc/130

Critique: From Beyond – Stuart Gordon – 1986

frombeyondSynopsis:
Le Docteur Pretorius et son assistant Crawford Tillingast sont des chercheurs spécialisés dans le paranormal. Ils mettent au point un appareil censé stimuler la glande pinéale située dans le cerveau humain. Lors de la première mise en route du "résonateur", d'étranges créatures vont apparaître et attaquer les deux scientifiques...

L'avis de David:
Un an après l'excellent "Ré-animator" déjà inspiré par l'oeuvre d'Howard Philip Lovecraft, Stuart Gordon remet le couvert et je peux déjà affirmer que le plat est toujours aussi succulent. On ne change pas une équipe qui gagne, et c'est donc tout naturellement que Gordon conserve compositeur,producteur,scénariste et même une partie des acteurs pour s'atteler à cette seconde vision sanguinolente des écrits de l'auteur controversé de "L'affaire Charles Dexter Ward", "Dagon" ou "La couleur tombée du ciel". On retrouve le cultissime Jeffrey Combs (inoubliable Herbert West), épaulé par la superbe Barbara Crampton et le non moins excellent Ken Foree (le "Zombie" de Romero). Rien que les ingrédients mettent l'eau à la bouche.. Même si "Ré-animator" restera loin devant (en tout cas à mon goût), ce "Aux portes de l'au-dela" nous offre tout de même un bien chouette spectacle, pour peu que l'on aime les monstres gluants, l'érotisme soft (les monstres ont souvent une drôle de forme et usent de drôles de pratiques.. Après le cunni à tête coupée du précédent, rien de grave vous me direz...) et les tons roses-orangées (à défaut de vert-fluo cette fois-ci). Combs cabotine toujours autant pour notre plus grand plaisir et Barbara Crampton nous gratifiera d'une séquence sexy qui ne laissera sûrement pas insensibles les amateurs de sa plastique (et du plastique, il y en a..). On pourra même voir Ken Foree reprendre une posture déjà utilisée dans "Zombie", arme à la main, et c'est plutôt rigolo (certes c'est un détail..). Au rayon des top-models, Stuart Gordon met le paquet épaulé par des effets spéciaux qui dépotent, portés par une équipe plutôt balèze avec des noms connus tels que Gabe Bartalos ("Godzilla","Mutronics"..), John Carl Buechler ("Vendredi 13 7", "Hatchet"..), Greg Nicotero et Robert Kurtzman (futurs KNB) ou encore Mark Shostrom ("Evil Dead 2", "Freddy 3"..). Sacrée brochette quand même. Et une brochette avec de bons bouts de barbaques qui pendouillent; œil arraché et sang aspiré par l'orbite, monstres énorme à tête télescopique, transformations en tout genre, corps dévoré jusqu'à l'os, autant dire qu'ils s'en sont donnés à cœur-joie. Certes, on est loin de la démesure gore de "Ré-animator" mais tout de même. On pourra noter ça et là quelques effets un peu cheapos (la tête télescopique.. on voit le cou de l'acteur en dessous qui sort du cadre parfois..) mais dans l'ensemble c'est très réussi. Du côté des anecdotes, on citera l'adresse de la demeure qui est plutôt rigolote (666 Benevolent St.) ou encore une scène d'ouverture qui aurait été violemment censurée lors de la sortie du film (Pretorius en bon adepte du SM plante un clou dans la langue d'une femme..). Sinon vous savez ce qui passe par la tête d'une mouche quand elle percute un pare-brise? Hum, non? Ben son cul... Et c'est à peu près à ce niveau de conscience qu'il faut regarder "From Beyond" pour profiter pleinement d'un spectacle jouissif et décomplexé en diable et pas avare en effets de tout poils.

Tenter à nouveau le pari d'adapter une courte nouvelle Lovecraftienne (7 pages à l'origine) avec autant de brio que la première fois était assez osé mais Stuart Gordon y parvient relativement bien même si on lui préférera tout de même "Ré-animator". Il nous livre la une bonne série B bien burnée, qui part dans tous les sens pour le plus grand plaisir du fan de gore et de monstres caoutchouteux. Un bon cru très divertissant, gouleyant, qui fait du bien par ou il passe. Yabon!
4s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier