Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

2Jan/140

Critique: The ABCs of death – 26 réalisateurs – 2012

abcSynopsis:
Anthologie de l'horreur, voici 26 courts métrages réalisés par 26 réalisateurs, chacun utilisant un thème partant d'une lettre de l'alphabet. A pour "Apocalypse", B pour "Bigfoot", C pour "Cycle"... 26 façons de mourir, de la plus horrible à la plus drôle en passant par la plus incongrue...

L'avis de David:
Comme tous les films à sketchs, on se retrouve forcément avec quelque chose d'inégal. Là, le principe est encore plus prononcé puisque pas moins de 26 sketchs (ne dépassant pas les quelques minutes la plupart du temps) composent cet "ABCs of Death". Une bonne idée de départ me direz vous: donner 5000$ à un réalisateur pour qu'il décrive la mort en quelques minutes et en partant d'une lettre de l'alphabet. Je suis pour ma part très friand de ce genre de films et je dois dire que je me suis plutôt amusé devant celui-ci. Pour la faire court (sans jeu de mot), on y trouve de l'exceptionnel (le "X" de Xavier Gens), du sympa la plupart du temps et du très mauvais aussi (le "F" ou le "Z" complètement foutraques). Parmi les perles on s’arrêtera sur la lettre "A" bien tendu et violent, la "B" qui nous compte une histoire de Bigfoot croquemitaine qui fonctionne plutôt pas trop mal ou encore le "I"  qui nous propose une séparation entre deux époux assez ignoble. Le "K", qui est en fait un dessin-animé, est également assez marrant et bien foutu, tout comme le "N" et son perroquet rigolo. Le "U" tient bon la barre aussi et se révèle sacrément étonnant avec un vampire pourchassé par une foule bien décidée à le renvoyer en enfer; l'originalité étant ici que tout se passe du point du vue du monstre.. Mais le plus impressionnant restera le segment de Xavier Gens, "X comme XXL", absolument traumatisant. Une jeune femme brimée sans relâche par une société toujours plus méchante face à son surpoids décide de maigrir... à sa manière. Un véritable monument de gore, à la limite du soutenable parfois et qui se termine par une image choc qui restera gravée dans les mémoires des plus endurcis. Au rayon des trucs turbo chiants on trouvera les Japonaiseries "F comme Fart" (complètement axé sur les pets, fallait oser..) et "Z  comme Zetsumetsu" (qui n'a jamais aussi bien porté sa lettre), véritable bordel organisé montrant une mutante crachant des légumes par son vagin combattre une femme soldat disposant d'une verge surdimensionnée (si si, je vous assure que les effluves d'alcool de la nouvelle année sont déjà loin pourtant).. Ça va très loin mais c'est surtout très très con... Ou alors je n'ai pas saisi le message (et donc les effluves d'alcool étaient encore là les fourbes..). Tout et n'importe quoi donc, mais en même temps c'était prévisible et c’était surtout un petit peu ce qu'on était venu chercher: du cul, du gore et du n'importe quoi.. Et pour les 3 attentes, on ne peut être que contenté.. Je dirais même rassasié vu le peu de limites que s'octroient bien souvent les courts, allant toujours plus loin alors qu'on pensait avoir tout vu...

Du très bon, du bon et du très mauvais donc pour cette anthologie de 26 "minis" films composant ce morbide abécédaire. Un bon moment pour l'amateur d'étrange et de gore qui trouvera là certainement un divertissement à la hauteur de ses attentes. Pour les autres, vous êtes prévenus.. Ouverture d'esprit obligatoire; ou ouverture d'une bonne bouteille juste avant, c'est selon (bon ok, on va dire deux bonnes bouteilles..). Une bonne initiative en tout cas qui semble vouée à engendrer une séquelle, un "ABCs of Death 2" étant dors et déjà annoncé pour 2014..
3s5

Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier