urbanSynopsis:
Quatre jeunes étudiants, aventuriers dans l’âme, décident de pratiquer « l’exploration urbaine »; technique consistant à s’introduire clandestinement dans des lieux abandonnés ou oubliés. A la recherche d’un ancien bunker du 3ème Reich, ils s’enfoncent alors dans les profondeurs du métro de Berlin. Ils vont bien vite rencontrer un curieux locataire qui va leur faire passer un très mauvais moment…

L’avis de David:
Alors, prenez un pot, mettez-y une pincée de « Creep » (Christopher Smith), une de « The  Descent » (Neil Marshall), une pointe de « Saw » (James Wan) et un soupçon de « Massacre à la tronçonneuse » (Tobe Hooper), secouez le tout bien fort et vous obtenez « Urban Explorer ».. Bon la recette ne donne pas un de ces mélanges goûteux dont certains ont le secret mais plutôt un petit divertissement coupable et inoffensif, oubliable certes mais qui fera passer aux adeptes que nous sommes quelques jolis moments d’horreur. C’est déjà bien non? On retrouve donc une bande de jeunes bien cons adeptes du « je fais n’importe quoi mais si je le faisais pas ben y aurait pas de film » qui s’engouffrent dans les profondeurs du métro Berlinois. L’un d’eux va bien entendu se blesser, à la hanche (ben ouais ça c’est le côté original du truc, pour une fois c’est pas la jambe) et va avoir du mal à repartir (en même sur une hanche à part faire le poirier je vois pas..). Arrive alors de nulle part une espère de fou furieux, ancien commandant Allemand spécialisé dans l’équarrissage de soldats Américains (ce qu’il raconte sur la manière de les tuer est juste ignoble) et accessoirement doublure de René la taupe (tant il maîtrise la navigation dans les souterrains) qui va leur proposer son aide (ben voyons!). S’en suit un joyeux repas jovial et fraternel (je vous laisse imaginer ce qu’il y a dans les gamelles..) et une dérive plutôt franche et massive de notre marsupial à dents longues qui va tout faire pour remplir son garde manger. Démarre alors la partie Slasher/Survival qui va même nous gratifier de quelques scènes gores plutôt gratinées (le « déshabillage » au couteau d’un des personnages est absolument dégueulasse..). Alors oui, on n’évite pas les habituelles incohérences ou énormités (la nana qui trouve la sortie du tunnel, qui du coup fait une sieste et qui décide ensuite pour s’échapper de retourner.. dans le tunnel..) mais c’est plutôt bien filmé et l’acteur jouant le tortionnaire est très convaincant (Klaus Stiglmeier en roue libre totale, parfois vraiment flippant). Son « cannibalisme » sous-jacent finit de nous le rendre abjecte et d’en faire le parfait serial-killer, en tout cas suffisamment pour craindre chacune de ses attaques, allant crescendo dans l’horreur (même si encore une fois vous ne périrez pas d’une crise cardiaque hein, le tout étant très très convenu).


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier