Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

28Avr/141

Critique: Dog Soldiers – Neil Marshall – 2002

dogsoldiersSynopsis:
Six soldats anglais pratiquent un exercice militaire dans une campagne d'Ecosse en conditions hostiles. Durant leurs pérégrinations, ils vont découvrir les corps en lambeaux d'un précédent escadron. Isolée dans la forêt par une nuit de pleine lune, sans radio ni munitions, ils vont être confrontés à un ennemi comme ils n'en ont encore jamais rencontré.. Des hommes loups assoiffés de sang..

L'avis de David:
Autant vous dire tout de suite que je suis un fervent amateur de films de loups-garous, j'attendais donc ce film de patte ferme, l'écume aux lèvres. Parceque oui, si "Le loup-garou de Londres" de John Landis ou encore "Hurlements" de Joe Dante resteront mes films de chevet dans le domaine, imaginer des soldats d'élite en pleine baston avec une horde de ces bébêtes au beau milieu de la campagne Écossaise me faisait furieusement tripper. Réalisé par ce fou furieux de Neil Marshall ("The Descent" et "Doomsday"), "Dog Soldiers" est une petite perle d'humour noir et d'action débridée. Ça part dans tous les sens, ça fourmille d'idées toutes plus dingues les unes que les autres et ça parvient en même temps à nous coller les poils avec une poignée de scènes tendues qui font du bien par ou ça passe. Du chefaillon blessé dont les tripes sortent à moitié du bidon et qu'on recolle à la super-glue (ceci dit, un certain type de "colle" était utilisé notamment pendant la guerre du Vietnam pour recoller les soldats un peu cassés sur les bords..) en passant par un match de boxe pas vraiment conventionnel entre un loup géant et un humain ou encore un toutou qui vient remplir directement sa gamelle sur un pauvre quidam pourtant bien vivant, on ne peut pas dire que Marshall se prenne au sérieux. Et pourtant ça fonctionne. La faute à un déferlement d'hémoglobine comme on en voit plus beaucoup sur nos écrans et à des Lycanthropes qui font vraiment plaisir à voir. Immenses (certains semblent faire plus de deux mètres), animés à l'ancienne sans effets numériques pourraves, ils ont de la gueule les bougres! Je les comparerais au look de ceux de Rob Bottin pour "Hurlements" qui restent encore à l'heure actuelle dans le top 3 des poilus les plus réussis de l'histoire du cinéma d'horreur (à égalité avec ceux de Landis et juste devant ceux de la série "La malédiction du loup-garou" de Frank Lupo diffusée en 87.. même si "Bad moon" de Eric Red n'est pas très loin derrière..). Du grand art! Ce mélange de film de guerre (on pense notamment à "ZOULOU" de Cy Endfield) et de monstre de légende est donc particulièrement goûtu et passe comme une lettre à la poste, grâce entre autres à une mise en scène ultra nerveuse et une action qui passée la première demi-heure, ne faiblit jamais. Au rayon des regrets on pourrait parler d'un budget qu'on imagine serré et d'une mise en place un peu laborieuse, mais ne boudons pas notre plaisir. Marshall nous colle des poils plein les dents et on en redemande.

"Dog Soldiers" est le parfait exemple du petit film dopé aux amphétamines qui dépote et prend un malin plaisir à aligner les morceaux de bravoure. Un excellent défouloir qui préfigure les autres succès de ce cinéaste décidément bourré de talent. Un très bon "Werewolf-movie" , qui transpire la passion du genre et qui met les crocs. On en espérerait presque un deuxième avec un peu plus de moyens et un Neil Marshall plus aguerri à l'exercice. Y a bon, mangez-en!
4s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier