Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

27Sep/141

Critique: Aux yeux des vivants – Bustillo/Maury – 2014

yeuxSynopsis:
Trois adolescents inséparables sèchent leur dernier jour d'école et, avides de sensations fortes, pénètrent dans un vieux cinéma abandonné. Devenu le repère d'une bien étrange famille, ils vont découvrir un secret dont ils n'auraient jamais du avoir connaissance. Rentrant chez eux la nuit tombée, ils vont plonger en plein cauchemar...

L'avis de David:
Je suis peut-être un des seuls, mais j'ai beaucoup aimé "Livide", le précédent film du duo Alexandre Bustillo/Julien Maury.. Je suis également surement un des seuls à n'avoir finalement que moyennement apprécié "A l'intérieur", leur premier film qui ne manquait pourtant pas de qualités mais qui ne m'avait pas vraiment embarqué. J'attendais donc beaucoup de ce nouveau film apte à titiller sérieusement ma curiosité et mon envie de viande fraîche. Et ben, patatra... Véritable fourre-tout mélangeant allègrement un peu des "Goonies" de Donner, du "Stand by Me" de Reiner, du "Massacre à la tronçonneuse" de Hooper (lisez la phrase à haute voix, ça rime.. ça swingue grave là!), peut-être un soupçon du "Halloween" de Carpenter (Yeah! jusqu'au bout!) ou même une pincée du "Creep" de Smith (bon là ça marche plus bien..).. On mange à tous les râteliers mais pas vraiment comme au Ritz.. Plutôt comme dans une petite cantoche Sodhexo à la rigueur.. On retrouve Béatrice Dalle décidément habituée aux films des deux zouaves (on pourrait presque le prendre comme une suite d'ailleurs, avec le bébé d'"A l'intérieur" qui aurait finalement vu le jour mais pas vraiment avec les yeux du bonheur..) et surtout Francis Renaud, absolument impeccable comme d'habitude; cela ne suffira malheureusement pas à faire passer la pillule, surtout quand elle est grosse comme une noix de coco et qu'il faut l'avaler toute entière (sans compter qu'à l'arrivée il faut sacrément faire confiance à son anus..). Tout est cousu de film blanc et même si on peut excuser les réalisateurs en se disant qu'ils n'ont surement pas eu le budget qu'ils auraient mérité, on est tantôt à la limite du risible, tantôt à la limite de la crise de larmes... Acteurs en roue libre (à part Francis Renaud toujours aussi charismatique et une apparition inspirée de Manu Lanzi), séquences visuellement ratées (mention spéciale à l'introduction qui fait tout de suite très peur, et pas dans le bon sens..), melting pot malheureux sans vraiment trouver une véritable identité, "Aux yeux des vivants" sent le pâté. Il y a bien un ou deux moments qui sauvent un peu les meubles, quelques meurtres bien sauvages (même si beaucoup sont en dehors du champ de vision des vivants..) et du gore juste ce qu'il faut (bon quand même la scène ou l'albinos prend son pied est vraiment chelou..) mais c'est quand même vache maigre... A noter tout de même une partoche musicale lancinante qui inquiète et qui sied plutôt bien à cette histoire de victimes devenues bourreaux (ou l'inverse); c'est déjà ça..

Le nouveau film de Bustillo/Maury est raté.. C'est clair. Mais j'ai quand même du mal à le détester tant leur générosité et leur amour du genre transpire tant bien que mal de la péloche. Faites vous donc votre idée, donnez sa chance au film mais ne vous attendez surtout pas à un grand crû. On est plus proche de la Villageoise que du Bordeaux millésimé. Une grosse déception que ce soufflé qui sera retombé avant même d'être porté à la bouche (j'ai faim ou quoi moi pour parler de bouffe tout le temps..?).
2s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier