Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

11Déc/140

Critique: American nightmare 2,Anarchy – J.DeMonaco – 2014

purge2Synopsis:
Comme chaque année depuis que les pères fondateurs l'ont instaurée, la purge va avoir lieu cette nuit. Tous les citoyens auront le droit pendant toute une nuit de commettre les pires horreurs pour "purger" leur animalité. Léo, un homme torturé par la mort de son fils, va croiser le chemin d’Éva et de sa fille et de Shane et Liza, un couple au bord de la séparation. Ils vont vivre ensemble une nuit de cauchemar dont ils ne ressortiront pas indemnes.

L'avis de David:
Je vais encore me faire taper dessus, mais je dois avouer que le premier "The Purge" m'avait laissé de marbre. Certes, l'idée de départ sentait fort le coup de maître, mais la partie huit-clos beaucoup trop classique et convenue avait fait l'effet d'un puissant somnifère sur ma petite personne. Pas mauvais, mais franchement pas inoubliable non plus. La suite me tentait autant qu'un dessous de bras après un Running au sahara mais je me suis finalement décidé à franchir le pas et à poser le regard sur cette nouvelle purge, apparemment déclinée à plus grande échelle. Cette fois, exit le confinement dans une baraque et vive les grands espaces avec une anarchie qui s'étend à toute la ville. On suivra donc le très bon Franck Grillo (vu dans "Warrior","Captain America" ou "Homefront" entre autres), papa ruiné intérieurement, transformé en Franck Castle et déambulant dans les rues à la recherche du meurtrier de son fils. Il va croiser le chemin d'Eva, sa fille Cali, d'un couple en crise, et va tenter de garder vivant tout ce petit monde jusqu'au petit matin. Alors oui, même si ça part toujours de la même très bonne idée, ça bouffe à tous les râteliers; on discerne du "Running Man" (sur la fin surtout), une bonne dose des "Guerriers de la nuit" (les gangs que nos héros vont croiser dans chaque quartier, tous grimés à la limite de la caricature), voir même peut-être une pointe de "Punisher" ou de "New York 1997", mais bon.. C'est bien réalisé, c'est violent à souhait (certaines séquences sont bien tendues et montrent de manière très crue des passages à tabac terriblement réalistes) et comble de la joie, on ne s'ennuie pas une seconde. Ça bouge, c'est bien joué, quelques "twists" et "jump-scares" assurent le spectacle et même la fin est plutôt pas trop mal (même si un peu facile) puisqu'on en redemanderait volontiers. Bref, une suite qui sent le frais même sous les bras, qui ne se prend pas la tête et, comble de bonheur, ne prend pas celle du spectateur non plus. On notera au rayon des finesses une bonne rasade d'auto-critique sur une société plombée par les armes qui y circulent librement et un passage au vitriol des valeurs et de l'intégrisme religieux de certaines personnes (la purification, les pères fondateurs, la rédemption; une excellente scène souligne tout ça avec une dingo qui se prend pour dieu et tire à vue..). Une sauvagerie un peu plus appuyée (qui aurait servi le sujet en rendant le tout encore plus dérangeant) et on frôlait la note supérieure. Mais arrêtons de faire la fine bouche, c'est efficace, bien réalisé et ça atteint son objectif haut la main: nous divertir.

"American Nightmare 2" n'est donc pas la purge attendue et parvient sans se prendre la tête à nous offrir un chouette divertissement. Ça cogne, ça se tire dessus, ça bouge, c'est parfois tendu.. Que demande le peuple? Une ultra-violence un peu plus assumée peut-être, voir des personnages secondaires (les vilains principalement) qui auraient gagnés à être un peu mieux exploités.. Certes. Mais franchement, le plaisir est là et c'est l'essentiel.
4s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier