Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

26Avr/150

Critique: Borderland – Zev Berman – 2007

borderlandSynopsis:
Ed,Phil et Henry sont  trois étudiants en pleine semaine de relâche, décident d'aller passer quelques jours à la frontière Mexicaine afin de profiter de l'alcool et des filles à profusion. Lors d'une soirée de beuverie, l'un d'entre eux va se faire kidnapper par un dangereux gang de trafiquants bien décidés à le sacrifier pour un terrible rituel..

L'avis de David:
Petit "Direct to video" surfant sur la vague du "Inspiré de faits réels", "Borderland" nous offre une virée épicée qui n'est pas sans rappeler le "Hostel" de Eli Roth.. Le panache en moins et surtout la léthargie en plus. Basé sur un fait divers survenu à la frontière Mexicaine en 1989 (un groupe de trafiquants de drogue pensaient qu'en sacrifiant un quidam aux esprits, ceux-ci les rendraient invisible aux forces de l'ordre.. Oui, c'était de la bonne..) le script de Zev Berman nous la joue mode tortue à frein à main.. Pourtant ça démarrait pas mal avec une séquence d'ouverture qui nous fait faire connaissance avec le principal taré de l'histoire, un clone de Berryman sous amphets (le Pluto de "La colline a des yeux" version Craven.. Non, pas le chien toi là bas au fond..) plutôt (Woaf!) à l'aise en mode torture, nous gratifiant de séquences gores particulièrement décapantes (arrachage d’œil, main sciée lentement..). Le gus fait vraiment peur et on se dit qu'il va y avoir du sport.. Malheureusement,ensuite il ne se passe plus rien.. Pire, le réalisateur décrédibilise totalement son croquemitaine en nous le montrant sous un jour tout plein de banalitude (on le croise même aux chiottes.. ben ouais, il fait pipi.. sic.. ou pire..). Bref, on va suivre deux gugusses et deux nanas jouant comme des mottes de beurre aux prises avec ce dangereux gang de Hobbits.. Ah non pardon, c'est parce-qu’il y a Sam dedans.. Je reprends.. Aux prises avec ce dangereux gangs de vendeurs de plâtre (Leroy Merlin n'est pas loin..) bien décidé à transformer leur pote en sushi au guacamole.. On s'ennuie ferme, même si quelques scènes gores viennent nous tirer quelques instants de notre torpeur (et pour le coup c'est vraiment bien trash parfois) jusqu'à un final mou du genou qu'on croirait tourné au ralenti.. Mal joué, mal réalisé (dès que ça accélère la caméra devient totalement hystérique..) le bouzin tient debout grâce à son méchant, à sa poignée de scènes gores glauques et au fait qu'on est en droit de se demander comment de tel tarés ont pu exister, en vrai..

"Borderland" n'est pas très bon.. Un peu comme une fajitas moisie mais qu'on mange quand même pour tester ses limites. On la mange et puis on la maudit une fois sur le trône. Du gore, un peu de glauque et quelques instants fugaces qui parviennent à nous sortir un peu le ver de la bouteille.. Mais pas de quoi fouetter une tequila..
2s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier