Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

23Juil/150

Critique: Creep – Patrick Brice,Mark Duplass – 2014

creep2014Synopsis:
Un photographe accepte de passer une journée à filmer Josef, atteint d'un cancer au cerveau et condamné, afin qu'il puisse laisser un souvenir de lui à son petit garçon. Un peu à la manière de "My Life" avec Michael Keaton, celui-ci va donc filmer Josef dans son quotidien avant de se rendre compte qu'il n'est peut-être pas celui qu'il croit..

L'avis de David:
A la demande de toi tout seul et après avoir mis un point final à la critique de l'excellent "Creep" de Christopher Smith, on remet le couvert. De toute façon, après avoir lu divers avis dithyrambique ça et là sur ce film, je me suis dit qu'il fallait que je le visionne.. Un Found-footage qui révolutionne le genre, marrant, malin, inventif, réalisé avec presque rien et qui file les choquottes, je me DEVAIS même de le voir (Dispo sur Netflix France en version originale avec sous-titres d'ailleurs..). Et je dois dire qu'effectivement j'ai dénoté au moins 2 inventions en le regardant.. La première, le "Found-Foutage de gueule", simple, efficace et non encline à être développée outre mesure.. La seconde, l'apnée du dialogue. Je m'explique: imaginez passer 1 heure 17 à regarder un gugusse qui parle en imposant une pause d'à peu près 15 secondes entre chaque phrase (ça peut être plus selon les situations, mais rarement moins), c'est ça l'apnée du dialogue. Vous pensiez que le film était chiant, et bien non, il est TRÈS chiant en fait. Autant le dire tout de suite, je ne me suis jamais autant ennuyé devant un film que devant ce machin complètement creux et insipide. Rien, non il ne se passe absolument rien. Les deux trublions passent leur temps à se balancer des banalités (à base de "tu veux un verre?", "je peux prendre un bain?", "tu aimes les combats de gladiateurs..") et nous à les regarder comme deux Sims qu'on ne pourrait pas contrôler (sinon il y a bien longtemps qu'un accident leur serait arrivé). Et ne comptez pas sur un éventuel moment de frayeur pour vous sortir de votre torpeur, attrapez directement un tréteau et calez vous le sous le menton (ou les paupières pour les plus motivés) car mis à part deux ou trois Jump Scares  fait à la bouche et complètement inoffensifs (en espérant vraiment que ce soit ironique) rien n'arrivera.. Je sais pas moi, Josef aurait pu lâcher une caisse, faire péter ses dessous de bras ou danser nu avec les castors, histoire de nous choquer un peu ou au pire de nous interloquer sur ce qui défile devant nos yeux. Et ce n'est pas la fin qui vous réconciliera avec le film tant son ridicule finit de plomber l'ambiance et d’entériner le fait que oui, vous avez bien perdu 1 heure 17 de votre vie.. Alors si vous décidez de subir ce supplice malgré cette critique, n'oubliez pas à la fin de suivre à la lettre les consignes suivantes: mélangez 250g de farine avec 2 cuillères à soupe de sucre et une pincée de sel. Ajoutez y quatre œufs et incorporez lentement un demi litre de lait tout doucement pour éviter les grumeaux. 50 grammes de beurre fondu plus tard, beurrez une poêle et commencez à faire des crêpes; ça vous facilitera la digestion de ce "Creep".

Vous souffrez d'insomnies, de troubles du sommeil ou bien de cors aux pieds, "Creep" est fait pour vous. Provoquant un ennui qu'on pourrait qualifier de sidéral, cette chose tournée à l'arrache avec deux acteurs (qui sont également les deux scénaristes et les deux réalisateurs) est un des plus puissant somnifère qu'il m'ai été donné de voir. Pour les courageux qui voudraient tenter l'expérience, prévoyez café et boissons énergisantes, au minimum..
0s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier