Grimmovies – Critique de film d'horreur et fantastique Site de critiques de films d'horreur et fantastiques

29Juil/150

Critique: Feast – John Gulager – 2005

feastSynopsis:
Un petit groupe de Texans passe une soirée comme les autres au fin fond d'un bar dans le désert. Leur routine va pourtant être sacrément chamboulée par l'arrivée d'une meute de créatures assoiffées de chair humaine. Échappées d'une base militaire non loin de là, elles sont bien décidées à dévorer tout ce qui passera à proximité de leurs incisives...

L'avis de David:
Et elles sont nombreuses les incisives.. Mais on y reviendra.. "Feast" est le premier d'une série de trois films réalisés par John Gulager, fils de Clu Gulager (oui oui, le Burt du cultissime et inégalé "Retour des morts-vivants (critique ici)" de Dan O'Bannon) qu'on retrouve d'ailleurs au casting (le barman). Bon le mec a aussi commis "Piranha 3DD (critique ici)" suite du remake d'Alexandre Aja qu'on appréciera plus ou moins selon notre degré d'alcoolémie... Autant dire qu'on pouvait s'attendre à un sacré carnage ou tout au moins à un vache de bordel organisé. Meuh Et bien on ne sera pas déçus! Sorte de mix entre "Une nuit en enfer" de Rodriguez et.. je sais pas en fait, "Feast" ne s’embarrasse pas d'un scénario, c'est le moins qu'on puisse dire. On est tout de suite dans le bain (de sang) et c'est tant mieux puisque c'est ce qu'on était venu chercher. On notera quand même un générique topissime avec une présentation des protagonistes façon BD et une bonne grosse dose d'humour gras pour la description de chacun; goûtu comme un beignet de la veille. Autre point positif, on ne sait jamais sur qui on va pouvoir compter tant les prétendants au poste de héros du jour se font dessouder vitesse grand V, et ça c'est chouette! Puisqu'on parlait beignet, préparez vous tout de même à le rendre tant le tout est filmé en plans serrés et bouge dans tous les sens dès que l'action s'emballe, c'est à dire souvent. En même temps, si vous voulez garder les meilleurs morceaux, serrez les dents.. Oui je sais, mais je me mets au niveau comme ça vous êtes prévenus.. Parce que oui, on rigole souvent dans "Feast", parfois involontairement (ou nerveusement c'est selon) mais fréquemment de bon cœur surtout si on aime l'humour bien lourd et ras des pâquerettes, ce qui est mon cas... Les créatures sont très bien faites, ont de la gueule et y a un max de dents dedans.. (relisez les derniers mots de plus en plus vite et vous rendrez le deuxième beignet..); et on en arrive au gros point positif de ce délire B/Z foutraque, le gore. Là, Gulager fait très fort et nous assène quelques moments bien crades qui finiront d'aller chercher le gâteau rond huilé (je voulais pas ré-écrire beignet.. ah merde je l'ai fait..) si il n'était pas déjà venu.. Vomi en pleine gueule (asticots à la clé), découpage de membres, arrachage de tête et j'en passe et des meilleures (le forniquage des monstres est bien cul-culte aussi).. L'action repeint les murs la plupart du temps et garde le cap d'un humour noir vraiment fendard (la blonde qui se casse en laissant les autres dans la merde m'a tuée..). Une bonne poilade donc, généreuse à souhait et calorique à mort, qu'on imagine tournée avec pas grand chose même si c'est produit par Wes Craven, Ben Affleck et Matt Damon... A consommer avec modération donc, mais à consommer quand même!

"Feast" est un curieux mélange tantôt savoureux, tantôt écœurant. Un gros éclair à la crème qu'on culpabilise de manger mais qu'on savoure tout de même lorsque l'on y plante nos dents (sans oublier la monstrueuse éructation qui accompagne le festin). Dommage d'avoir retenu le principe de la caméra à l'épaule rendant l'action très (trop) confuse dès que ça s'anime un peu (c'est à dire pratiquement tout le temps). On gardera donc de belles créatures au design réussi, de l'humour, du trash, du gore qui tâche juste comme il faut et on oubliera les faiblesses évidentes du film... Grim validé!
3s5


Réactions
Et puis tant qu'on y est, vous pourriez également apprécier